Unaformec Rhône-Alpes

Fédération d'associations de FMC en Rhône-Alpes


1 commentaire

Unaformec RA & DPC

Inscrivez-vous à la journée « Vaccinologie » du samedi 30 mars 2019


odpc_logo_2017Ayez le « réflexe associatif »

Validez votre DPC au sein de votre association en partenariat avec l’Unaformec Rhône-Alpes qui propose aux associations adhérentes des formations tout au long de l’année .

Connaissez-vous l’Unaformec Rhône-Alpes ?

La fédération Unaformec RA regroupe une quinzaine associations et totalise environ 500 adhérents.

Comment devenir « adhérent » ?

Vos êtes adhérent dès que votre association de FMC adhère à la fédération.

Qui rédige les actions de DPC ?

La fédération s’est doté d’un Conseil scientifique intitulé « Atelier écriture » qui préside aux destinées de la fédération et écrit les actions de DPC.

Rejoignez-nous en envoyant un courriel à unafra.info@gmail.com.

Cliquez ici pour voir toutes les formations proposées en 2018.

HAS. Développement professionnel continu (DPC). Mise en ligne le 21 novembre 2017


Poster un commentaire

Le Conseil d’État publie la jurisprudence commentée des statuts types des associations et fondations | HOSPIMEDIA

Exempts de toute modification depuis 1991 et 2012 respectivement, les statuts types à la création d’associations et fondations reconnues d’utilité publique ont fait l’objet d’une révision le 6 août dernier par le ministère de l’Intérieur après approbation par le Conseil d’État le 19 juin (documents à télécharger ci-dessous). Objectif alors avancé : « rendre la création d’associations et fondations reconnues d’utilité publique plus simple et plus souple« , rappelle le Conseil d’État. Cinq mois plus tard, la haute juridiction poursuit la démarche en rendant publics ses recueils de jurisprudence commentée…

Source : Hospimedia 11/01/2019


Poster un commentaire

HTA : recommandations sur les spécificités de la prise en charge chez la femme | egora.fr

À l’occasion des 38èmes Journées de l’hypertension artérielle qui se déroulent à Paris (13 et 14 décembre 2018), la Société française d’hypertension artérielle (SFHTA) publie ses dernières recommandations, qui sont spécifiquement dédiées à la prévention et à la prise en charge de l’HTA chez la femme.

Inscrivez-vous à l’action DPC « Facteurs de risque cardiovasculaire du jeudi 23/01/2019) » organisée par les Jeudis de l’Europe en partenariat avec l’Unaformec RA

Source : HTA : recommandations sur les spécificités de la prise en charge chez la femme | egora.fr


Poster un commentaire

Intimidation et violence sur le lieu de travail en tant que facteurs de risque de maladie cardiovasculaire | coeur.net

Conclusion: Ainsi, non seulement une intimidation mais aussi un fait de violence sont assez fréquents en milieu professionnels, avec environ une personne active sur 10 qui en est victime. Ces agressions chroniques ou aiguës sont associées à une augmentation des maladies CV. Ceci devrait inciter le clinicien à recueillir de façon systématique lors de l’anamnèse l’existence de tels faits. Enfin, au même titre que la prévention du tabagisme ou de l’hypertension artérielle par exemple, une prévention spécifique devrait être mise en place à l’échelon individuel et collectif : c’est-à-dire, par une mobilisation des sociétés savantes et des organismes nationaux de prévention des maladies CV, et aussi, par une sensibilisation des acteurs plus directement concernés par la santé au travail, comme les médecins du travail ou de prévention. Une étude de même nature serait intéressante à effectuer dans d’autres pays européens avec des modèles de société différents, et en particulier en France.

Source : Coeur – Le site de la Cardiologie 18/12/2018

Inscrivez-vous à l’action DPC « Facteurs de risque cardiovasculaire » du jeudi 23 janvier 2019 proposée par les Jeudis de l’Europe en partenariat avec l’Unaformec RA


Poster un commentaire

Dosage du PSA : un engrenage à éviter | egora.fr

Une réanalyse des essais européens et américains aux résultats en apparence contradictoires et un nouvel essai britannique permettent de faire le point sur un dépistage controversé.

Article initialement publié par nos confrères de La Revue du praticien, que nous remercions pour ce partage

Source : Dosage du PSA : un engrenage à éviter | egora.fr


Poster un commentaire

Comment traiter l’hypertrophie bénigne de la prostate : les recos de l’AFU | egora.fr

L’Association française d’urologie (AFU) a publié lors de son 11ème congrès annuel, qui s’est déroulé à Paris du 21 au 24 novembre 2018, un rapport sur l’hypertrophie bénigne de la prostate qui met en avant l’intérêt d’un traitement personnalisé.

L’âge, la présence de comorbidités, la possibilité de préserver la sexualité, font partie des critères de choix du traitement.

Source : Comment traiter l’hypertrophie bénigne de la prostate : les recos de l’AFU | egora.fr


Poster un commentaire

JIM.fr – Exposition des enfants aux écrans : gare aux interprétations prématurées

L’exposition croissante des (très) jeunes enfants aux écrans de différents types suscite chez beaucoup une inquiétude certaine. Alors que d’aucuns n’ont pas hésité à établir un lien entre des comportements proches de l’autisme et le temps passé devant une télévision et une tablette (théorie qui provoque l’indignation d’un grand nombre de parents dont les enfants souffrent d’autisme !), une attitude de défiance est plus globalement observée par une grande partie de la population. Attitude probablement plus rhétorique que réelle quand on constate le nombre de programmes et logiciels spécifiquement destinés aux enfants et la dextérité de ces derniers à manipuler tablettes et autres sites internet.

Source : JIM.fr – Exposition des enfants aux écrans : gare aux interprétations prématurées


Poster un commentaire

De la mère à l’environnement, les causes suspectées de l’autisme | JIM.fr

Depuis plusieurs décennies, la recherche sur les causes de l’autisme s’est orientée surtout vers des hypothèses mono-factorielles. Avec Leo Kanner et surtout Bruno Bettelheim, la théorie prédominante des années 1960 supposait que des réponses parentales inadaptées en matière de communication conduisaient les enfants autistes à se replier sur leur propre monde et à rechercher dans des comportements répétitifs et stéréotypés une réassurance qu’ils ne trouvaient pas lors de liens inconsistants avec leurs parents. Et plus particulièrement avec leur mère : l’expression « mère-réfrigérateur »[1] contribua ainsi à la stigmatisation et à la culpabilisation des « mères de psychotiques » (car on parlait alors plus volontiers de « psychose infantile » que de « troubles envahissants du développement » ou de « troubles du spectre autistique », comme par la suite).

Source : JIM.fr – De la mère à l’environnement, les causes suspectées de l’autisme