Unaformec Rhône-Alpes

Fédération d'associations de FMC en Rhône-Alpes


Poster un commentaire

Hellocare, l’appli qui permet d’avoir un médecin à portée de clic 7/7 j

En 2014 le Dr William Benichou est contacté par une de ses patientes qui, à l’étranger, ne parvient pas à trouver de médecin. Il décide donc de l’aider à distance à travers un échange de photo.

L’application est limitée pour l’instant à du télé-conseil, qui est autorisé en France. Mais le Dr Benichou espère par la suite pouvoir évoluer aussi vers de la téléconsultation. « Pour pouvoir le faire il faut une contractualisation avec une ARS.

Source : Hellocare, l’appli qui permet d’avoir un médecin à portée de clic 7/7 j


Poster un commentaire

Télésanté, télémédecine en pharmacie et télépharmacie : les nouvelles technologies de l’information et de la communication au service de la santé

Les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication (NTIC) révolutionnent la manière de prendre en charge les patients. Elles ont permis l’émergence de la télésanté, de la m-santé, de la télémédecine et de la télépharmacie. Ces nouveaux outils informatiques permettent de s’affranchir de la barrière géographique et d’améliorer la qualité et la sécurité des soins médicaux et des actes pharmaceutiques. Divers outils utilisés quotidiennement sont issus de la télésanté comme le dossier médical partagé ou le dossier pharmaceutique. La m-santé se démocratise et progresse avec l’avènement des Smartphones (téléphones intelligents), mais sans réel contrôle en termes de sécurité et d’efficacité. Les NTIC suscitent beaucoup d’expectatives dans un contexte où le manque de médecin dans certaines régions laisse place à des déserts médicaux, et où la recherche d’efficience de notre système de santé devient un enjeu politique. Le pharmacien d’officine doit trouver sa place et s’adapter à ce nouvel environnement numérique. Pour relever ces défis, la France s’est dotée grâce à la loi HSPT de 2009 d’un cadre légal à l’activité de la télémédecine. De par la répartition harmonieuse des pharmacies sur le territoire français, le pharmacien d’officine peut devenir une porte d’entrée à ces activités de télémédecine. Il possède toute légitimité à accueillir ces activités (comme c’est déjà le cas en Suisse avec le dispositif NetCare) grâce à la loi HSPT qui le reconnait comme un professionnel de santé de premier recours. Mais les activités qui modifieront le plus l’exercice officinal à l’avenir sont celles issues de la télépharmacie (dispensation à distance, conseil à distance, etc.).

Source : Télésanté, télémédecine en pharmacie et télépharmacie : les nouvelles technologies de l’information et de la communication au service de la santé


Poster un commentaire

Validité diagnostique des principaux tests cliniques du genou traumatique ou rhumatismal | ActuKiné

Une recherche documentaire structurée a été menée dans cinq bases de données jusqu’en janvier 2016. La qualité méthodologique a été évaluée à l’aide de l’AMSTAR.

La validité clinique était essentiellement comparée aux gold standards de l’arthroscopie ou de l’IRM.

Source : Validité diagnostique des principaux tests cliniques du genou traumatique ou rhumatismal


Poster un commentaire

Courlygones à la JUP 2017

Nouveau succès de la JUP 2017: 250 participants.

2017-courlygones-jup_3

La présidente, le trésorier, la chargée de mission et le secrétaire de l’association Courlygones sur leur stand.

 


Poster un commentaire

XXXIIème Journée d’urgences pédiatriques | samedi 28 Janvier 2017

au Novotel Lyon Bron

La journée de l’urgence pédiatrique arrive à grand pas, le programme de cette journée est maintenant disponible. Inscrivez vous dès à présent le nombre de place est limité.

Source : JUP | Prochaine JUP le samedi 28 Janvier 2017

Programme


Poster un commentaire

Décret n° 2017-105 du 27 janvier 2017 relatif à l’exercice d’activités privées par des agents publics et certains agents contractuels de droit privé ayant cessé leurs fonctions, aux cumuls d’activités et à la commission de déontologie de la fonction publique | Legifrance

Publics concernés : fonctionnaires, agents contractuels de droit public et certains agents contractuels de droit privé.
Objet : activités susceptibles d’être exercées à titre accessoire et règles d’organisation et de fonctionnement de la commission de déontologie de la fonction publique.
Notice :

  • Le décret précise les conditions dans lesquelles il peut être dérogé à l’interdiction qui est faite aux agents publics d’exercer, à titre professionnel, une activité privée lucrative.
  • Il fixe en particulier la liste exhaustive des activités susceptibles d’être exercées à titre accessoire ainsi que les conditions dans lesquelles un agent peut être autorisé par l’autorité dont il relève à accomplir un service à temps partiel pour créer ou reprendre une entreprise.
  • Il précise également l’obligation de déclaration à laquelle sont soumis à la fois les dirigeants des sociétés et associations recrutés par l’administration et les agents à temps non complet ou exerçant des fonctions à temps incomplet lorsqu’ils exercent une activité privée lucrative.

Source : Décret n° 2017-105 du 27 janvier 2017 relatif à l’exercice d’activités privées par des agents publics et certains agents contractuels de droit privé ayant cessé leurs fonctions, aux cumuls d’activités et à la commission de déontologie de la fonction publique | Legifrance


Poster un commentaire

Le comité stratégique du numérique en santé a tenu sa première réunion | TICsante.com

Le comité stratégique du numérique en santé (CSNS), dont la mise en place est prévue dans le cadre de la stratégie « e-santé 2020 » du ministère des affaires sociales et de la santé, a tenu sa première réunion le 24 janvier, a-t-on appris de sources concordantes.

Le CSNS vise à assurer le suivi, par l’ensemble des acteurs concernés, de la stratégie « e-santé 2020 » du ministère articulée autour de quatre axes:

  • mettre le citoyen au cœur de l’e-santé
  • soutenir l’innovation par les professionnels de santé
  • simplifier le cadre d’action pour les acteurs économiques
  • moderniser les outils de régulation du système de santé.

Source: TICsante.com