Unaformec Rhône-Alpes

Fédération d'associations de FMC en Rhône-Alpes


Poster un commentaire

E-santé — Les conditions d’utilisation de l’identifiant national de santé sont précisées dans un décret – HOSPIMEDIA

Les conditions et modalités d’utilisation du numéro d’inscription au répertoire national d’identification des personnes physiques, dit Nir, comme identifiant national de santé (INS) sont définies dans un décret qui vient d’être publié au Journal officiel.

Le texte rappelle que l’INS est bien le Nir. Il permet « de référencer les données de santé de toute personne bénéficiant ou ayant vocation à bénéficier d’acte de prévention, diagnostique, thérapeutique, de compensation du handicap, de soulagement de la douleur ou de prévention de perte d’autonomie ou d’actions nécessaires à la coordination de plusieurs actes« .

Source : E-santé — Les conditions d’utilisation de l’identifiant national de… – HOSPIMEDIA


Poster un commentaire

Un petit pas dans la compréhension du syndrome de stress post-traumatique

L’environnement influence la méthylation de l’ADN, principal moyen de régulation de l’activité transcriptionnelle conditionnant l’expression des gènes.

Dans une étude réalisée sur 126 vétérans de la guerre du Vietnam atteints de SSPT selon les critères du DSM-IV-TR (âge moyen : 63ans) et 122 sujets-contrôles, une équipe de Séoul et Goyang (Corée du Sud) a mis en évidence une association positive entre une hyperméthylation du promoteur du gène BDNF (codant pour le BDNF, facteur neurotrophique issu du cerveau) et le syndrome de stress post-traumatique (SSPT).

Source : JIM.fr – Un petit pas dans la compréhension du syndrome de stress post-traumatique


Poster un commentaire

Un médecin virtuel pour le diagnostic des épisodes dépressifs majeurs

Il s’agit du « premier agent conversationnel animé ou humain virtuel capable de conduire un entretien interactif intelligent pour diagnostiquer des troubles dépressifs », créé par les chercheurs du laboratoire Sanpsy (Sommeil, addiction, neuropsychiatrie) à Bordeaux, indiquent l’université de Bordeaux et le CNRS dans un communiqué commun diffusé début mars.

Selon l’analyse des données, l’agent virtuel présente une spécificité de 93% mais une sensibilité de 49%, avec une valeur prédictive négative de 88% et une valeur prédictive positive de 63%.

Source: http://www.ticsante.com/