Unaformec Rhône-Alpes

Fédération d'associations de FMC en Rhône-Alpes


Poster un commentaire

Le CHU de Grenoble ouvre un service de télésurveillance de l’insuffisance cardiaque | TICsante.com

Le service de cardiologie du CHU Grenoble Alpes (Chuga) ouvrira début septembre un service de télésurveillance de l’insuffisance cardiaque dans le cadre des expérimentations de financement de la télémédecine, selon un communiqué diffusé fin juillet.

Un partenariat a été signé avec CDM e-health, filiale d’Air Liquide Healthcare, afin de bénéficier de la solution Chronic Care Connect* qui combine un dispositif de télésurveillance de l’insuffisance cardiaque à domicile à l’aide d’un pèse-personne connecté et un accompagnement thérapeutique réalisé par des infirmiers diplômés d’Etat. Cette solution permettra un suivi renforcé des patients entre les consultations médicales…

Source: TICsante.com


Poster un commentaire

Start-up, assureurs, labos: les partenariats qu’il ne fallait pas manquer cet été | TICpharma.com

Les rapprochements d’entreprises du champ de la santé et du numérique ne faiblissent pas. TICpharma revient sur les collaborations annoncées cet été entre sociétés technologiques, start-up, assureurs, laboratoires pharmaceutiques et fabricants de dispositifs médicaux.

Source : Start-up, assureurs, labos: les partenariats qu’il ne fallait pas manquer cet été – pierrewolf.unafra@gmail.com – Gmail


Poster un commentaire

Télémédecine: un rapport du Sénat pointe la « grande confusion » autour des expérimentations | TICsante.com

La mission d’évaluation et de contrôle de la sécurité sociale (Mecss) du Sénat a pointé dans un rapport mis en ligne début août la « grande confusion » qui entoure les expérimentations de télémédecine en France, et appelé à une « clarification » des modes de financement.

« Il est souhaitable que ces négociations conduisent à définir, en accord avec les professionnels de santé, des modes de financement adaptés. Un cadre interprofessionnel paraît par ailleurs à privilégier compte tenu des pratiques de coopération entre les professionnels de santé que la télémédecine favorise », recommande le rapport de la Mecss.

Les sénateurs proposent également de « former les professionnels de santé à l’usage de la télémédecine », et de « les accompagner dans l’équipement en matériel et logiciels adaptés ».

Source: TICsante.com


Poster un commentaire

Arrêté du 17 juillet 2017 relatif au référentiel déterminant les critères de confidentialité, d’expertise et d’indépendance pour les laboratoires de recherche et bureaux d’études | Legifrance

Source : Arrêté du 17 juillet 2017 relatif au référentiel déterminant les critères de confidentialité, d’expertise et d’indépendance pour les laboratoires de recherche et bureaux d’études | Legifrance


Poster un commentaire

Pourquoi faire consulter un psychologue à un enfant qui a mal ? | JIM.fr

Après une première évaluation médicale, voire multidisciplinaire des douleurs chroniques, quels enfants adresser au psychologue et dans quel contexte ?

Florence Reiter précise ces conditions, ainsi que les méthodes mises en œuvre et leurs possibles résultats. Avec le cas d’Élisa, elle met en perspective ces données théoriques.

Source : JIM.fr – Pourquoi faire consulter un psychologue à un enfant qui a mal ?


Poster un commentaire

Le GCS e-santé Bretagne a misé sur les services aux professionnels de santé en 2016 | HOSPIMEDIA

Dans son rapport d’activité 2016, le groupement de coopération sanitaire (GCS) e-santé de Bretagne met en exergue les nouveaux services aux professionnels de santé, telles que la refonte de l’annuaire régional, le service d’orientation des patients Oris, le dossier médical partagé (DMP) sur le département des Côtes-d’Armor et le projet télémédecine et territoires insulaires.

Source : Système d’information — Le GCS e-santé Bretagne a misé sur les serv… – HOSPIMEDIA


Poster un commentaire

Demain, tous vos patients MICI seront suivis par télémédecine ! | Univadis

Les maladies inflammatoires chroniques des intestins (MICI) nécessitent un suivi régulier et personnalisé, ce qui constitue un véritable défi dans un cadre traditionnel de prise en charge au regard de la complexité et de l’incidence croissante de la maladie.

Une étude vient de comparer une expérience d’auto-surveillance par télémédecine, développée pour tous les sous-types de MICI, par rapport aux soins standards, sur le développement de la maladie, l’utilisation des soins de santé et la qualité des soins apportés aux patients.

Source : Demain, tous vos patients MICI seront suivis par télémédecine ! | Univadis