Unaformec Rhône-Alpes

Fédération d'associations de FMC en Rhône-Alpes


Poster un commentaire

Devenir des enfants suivis pour surpoids et obésité dans le cadre du réseau REPOP Réunion entre 2006 et 2012

Introduction : Bien que l’obésité infantile soit un problème majeur de santé publique, le devenir à long terme des enfants suivis pour surpoids et obésité n’a jamais été étudié à la Réunion.

Conclusion : Notre étude a permis de montrer que les enfants pris en charge par le réseau REPOP continuent d’améliorer leur corpulence après la fin du suivi. Elle nous montre l’efficacité de la prise en charge multidisciplinaire ambulatoire dans le cadre du réseau REPOP.

Source : Catalogue SUDOC

Cf DPC « Surpoids et obésité de l’enfant » du 07/11/2017


Poster un commentaire

Le processus de recherche d’aide par les technologies de l’information et des communications (TIC) d’adolescents ayant un risque suicidaire

Les adolescents sont de plus en plus nombreux à chercher des réponses à leurs questions en matière de santé par les technologies de l’information et de la communication (TIC), surtout en santé mentale. Ainsi, plus les adolescents ont un risque suicidaire élevé, moins ils cherchent de l’aide en personne et plus ils se tournent vers les TIC. À ce jour, aucune étude québécoise n’a exploré le processus de recherche d’aide par les TIC chez des adolescents ayant un risque suicidaire. Le but de la présente étude était donc de comprendre et générer une théorie sur le processus de recherche d’aide par les TIC chez des adolescents ayant un risque suicidaire.

Source : Le processus de recherche d’aide par les technologies de l’information et des communications (TIC) d’adolescents ayant un risque suicidaire


Poster un commentaire

Examen du rachis douloureux en médecine générale – Thèses d’exercice de Santé

Le médecin généraliste, comme d’autres spécialistes, est amené à examiner le rachis vertébral, la prévalence de la lombalgie par exemple témoigne qu’il ne peut en être autrement, il doit y être préparé. Nous avons effectué une revue de la littérature sur les tests physiques du rachis et les recommandations cliniques en évitant volontairement de traiter la section traumatique. Ce travail est réalisé afin de permettre au praticien une prise en charge médicale des pathologies du rachis. Au cours de la consultation l’interrogatoire permet un large recueil d’éléments étiologiques. Quant à l’examen physique il nécessite de l’expérience pour écarter les diagnostics différentiels et une bonne connaissance des particularités d’examens de chaque région (positions d’examen, techniques palpatoires) et de l’anatomie. Les repères osseux sont ici d’une importance première pour atteindre certains éléments (musculotendineux, ligamentaires…) non superficiels. Nous avons vu que la prise en charge d’une région rachidienne doit s’intégrer aux régions rachidiennes voisines et aux champs médicaux de contiguïtés (pulmonaire, digestif par exemple). Enfin notre recherche nous montre qu’il n’y a pas actuellement de manœuvres cliniques satisfaisantes à elle seule pour un diagnostic lésionnel. Néanmoins certaines méritent d’être connues et testées.

Source : Examen du rachis douloureux en médecine générale – Thèses d’exercice de Santé

Cf DPC « Lombalgie chronique et prévention de l’invalidité » du samedi 02/12/2017


Poster un commentaire

Prévalence du haut risque de syndrome d’apnées hypopnées obstructives du sommeil en médecine générale dans une population âgée de 18 a 70 ans

Introduction: Le syndrome d’apnées hypopnées obstructives du sommeil (SAHOS) est une pathologie touchant en moyenne 4 % des femmes et 6 % des hommes. Le SAHOS est sous-diagnostiqué et peu d’études de prévalence en soin primaire ont été réalisées.

Conclusion : La haute prévalence du haut risque de SAHOS en soin primaire, soit plus d’un patient sur quatre met en évidence l’importance de s’y intéresser en médecine générale. La confirmation de ces résultats pour une population à plus grande échelle est indispensable.

Source : Le bouquet de services documentaires des universités de Montpellier


Poster un commentaire

Utilisation des applications médicales smartphone par les médecins généralistes de Haute-Normandie en 2016

Contexte : Le smartphone est un objet utilisé par de nombreux professionnels de santé. C’est un véritable ordinateur de poche qui a de multiples fonctionnalités grâce aux applications médicales en constante évolution, pouvant s’avérer utiles pour les médecins généralistes.

Conclusion : Le smartphone est un véritable outil dans la pratique du médecin généraliste pour une prise en charge optimale du patient. Il serait intéressant de développer des stratégies d’évaluation officielles et de formation à ces applications médicales pour que les médecins puissent les utiliser en toute confiance.

Source : Utilisation des applications médicales smartphone par les médecins généralistes de Haute-Normandie en 2016


Poster un commentaire

Le devenir à 2 ans de 70 enfants et adolescents en situation d’obésité inclus dans le réppop Midi-Pyrénées, ayant participé au programme d’éducation thérapeutique Takapher en 2013 – Thèses d’exercice de Santé

Devant l’augmentation de prévalence de l’obésité pédiatrique en France, le RéPPOP MP a été créé en 2003. L’objectif de notre étude était de comparer l’évolution de la corpulence à 2 ans, d’enfants et adolescents en situation d’obésité ayant participé à un programme d’éducation thérapeutique du patient (ETP), en fonction du suivi effectué (médecin généraliste, médecin RéPPOP, Journées Obésité Education), et d’identifier des obstacles au suivi et aux modifications des habitudes de vie

Source : Le devenir à 2 ans de 70 enfants et adolescents en situation d’obésité inclus dans le réppop Midi-Pyrénées, ayant participé au programme d’éducation thérapeutique Takapher en 2013 – Thèses d’exercice de Santé

Cf DPC « Surpoids et obésité de l’enfant » du 07/11/2017


Poster un commentaire

Somnolence et aptitude à la conduite : de l’évaluation de la pertinence du test de maintien d’éveil au rôle du médecin généraliste

Objectifs : cette thèse a pour but d’étudier l’intérêt du test de maintien d’éveil (TME) dans l’évaluation du risque accidentel lié à la somnolence diurne excessive (SDE), tout en mettant cette évaluation en perspective dans la pratique de médecine générale. Une étude de la SFRMS (Société Française de Recherche et Médecine du Sommeil) cherche à établir un lien entre les latences moyennes d’endormissement au TME et le risque accidentel. L’étude pilote de cette thèse a pour but d’élaborer et d’évaluer la compréhension d’un questionnaire pour l’étude de la SFRMS, d’élaborer une note d’information et de recueil du consentement, et d’analyser les premiers résultats.

Conclusion : le TME est un test pertinent pour évaluer le risque accidentel lié à la SDE. C’est un examen spécialisé que le médecin généraliste ne peut directement utiliser. Il reste à sa disposition des tests subjectifs pour évaluer la SDE et le risque accidentel. La connaissance du TME et des facteurs de risque accidentel liés à la somnolence lui permet de travailler en étroite collaboration, avec le médecin du sommeil, et avec le médecin agréé.

Source : Somnolence et aptitude à la conduite : de l’évaluation de la pertinence du test de maintien d’éveil au rôle du médecin généraliste

Cf DPC « Les apnées du sommeil: prise en charge actuelle » du 17/10/2017