Unaformec Rhône-Alpes

Fédération d'associations de FMC en Rhône-Alpes

Évaluation de la prise en charge de la gastro-entérite aiguë de l’enfant de moins de six ans en médecine générale : étude prospective menée en Gironde de janvier à avril 2016

Poster un commentaire

Introduction : en général bénigne, la gastroentérite (GEA) est l’un des premiers motifs de consultation pédiatrique selon Sentinelles. En 2013-2014, les enfants de 1 à 4 ans étaient les plus touchés (10 312/100 000 hab.). Le taux d’hospitalisation était de 0,4%. La diarrhée aiguë peut entraîner une déshydratation et menacer le pronostic vital. La perte de poids est le principal facteur d’évaluation de la déshydratation. Le travail des généralistes peut être difficile et s’éloigner des recommandations pour des difficultés pratiques.

L’objectif est de décrire les pratiques des médecins généralistes de Gironde sur la prise en charge de la GEA de l’enfant de moins de six ans et d’identifier les difficultés rencontrées avec les SRO.

Méthode : l’étude reposait sur des questionnaires prospectifs standardisés, distribués à des généralistes de Gironde, entre le 1er janvier et le 30 avril 2016. Résultats : un échantillon de 34 médecins a inclus 143 enfants (âge moyen : 38 mois). 9 enfants ont été adressés à l’hôpital et les autres ont bénéficié d’une prise en charge ambulatoire. Les données sur la fréquence des selles et vomissements sont les moins recherchées (46 et 41% des cas). Les autres données sont recherchées dans 100% des cas. L’orientation initiale des patients a respecté les recommandations dans 90% des cas. Des consignes de surveillance et de diététique sont données à plus de 90% des parents, mais incomplètes. Chaque item n’apparait que dans 50% des cas environ. Une fiche conseil n’est donnée que dans 12% des cas. Les médecins jugent le SRO seul, inefficace dans 47% des cas, et le pensent mal donné dans 56% des cas. Effectivement 22% des parents n’ont pas donné le SRO prescrit, et seulement 58% le jugent efficace.

Conclusion : des progrès restent nécessaires pour un allègement des prescriptions médicamenteuses, qui passeront par une meilleure utilisation du SRO. Une fiche d’explications pourrait diminuer les difficultés rencontrées, mais à ce jour l’ensemble de cette démarche est jugée trop chronophage.

Source : Évaluation de la prise en charge de la gastro-entérite aiguë de l’enfant de moins de six ans en médecine générale : étude prospective menée en Gironde de janvier à avril 2016

DPC UnafRA: Diarrhée de l’enfant

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s