Unaformec Rhône-Alpes

Fédération d'associations de FMC en Rhône-Alpes


Poster un commentaire

Quand c’est le médicament qui vous observe ! | JIM.fr

Les objets « connectés » sont à la mode et on en trouve désormais dans tous les domaines. Le secteur se développe particulièrement pour la santé, avec des tensiomètres connectés, des glucomètres connectés etc…

La Food and Drug Administration (FDA) vient d’autoriser la mise sur le marché aux Etats-Unis du premier comprimé connecté.

Mais qu’est-ce qu’un comprimé connecté ? Et connecté à quoi ?

Il s’agit en réalité d’un médicament associé à un capteur comestible. Lorsque le comprimé est « digéré » au niveau de l’estomac, un message est automatiquement envoyé à un patch porté par le patient, qui transmet lui-même l’information à un smartphone. Les patients peuvent accepter de transmettre automatiquement les données relatives à leur observance à leur médecin, et jusqu’à 4 personnes de leur entourage.

Source : JIM.fr – Quand c’est le médicament qui vous observe !


Poster un commentaire

Les tablettes et téléphones portables affectent-ils le sommeil des enfants et des jeunes ? | Minerva

Cette synthèse méthodique avec méta-analyse, exhaustive mais basée sur des études hétérogènes et de faible qualité méthodologique, suggère une association entre troubles du sommeil chez l’enfant et la présence et/ou l’usage de médias interactifs portables dans son environnement nocturne.

Source : Minerva


Poster un commentaire

Autotest des troubles cognitifs en médecine générale: évaluation d’un nouvel outils de dépistage sur smartphone

Introduction: Le trouble cognitif léger de type amnésique (TCLa) est un enjeu de prévention et semble être une future cible thérapeutique privilégiée des traitements en cours développement contre la maladie d’Alzheimer. L’objectif de cette étude était de valider un autotest de dépistage du TCLa sur smartphone.

Matériel et méthode: Cette étude transversale comparative a eu lieu en cabinet de médecine générale en Ile-de-France et à l’hôpital Fernand-Widal du 14 mars 2016 au 19 octobre 2016. Le test sur smartphone a été comparé au test de référence de rappel libre/rappel indicé à 16 items chez des patients ayant une plainte mnésique et âgés de 55 à 90 ans. Le trouble cognitif léger de type amnésique était défini par un rappel total libre inférieur ou égal à 17/48, et/ou un rappel total total inférieur ou égal à 40/48.

Résultats: 39 patients ont été inclus dans l’étude (18 hommes pour 21 femmes). 1 patient a été perdu de vue. Le nombre de vrais positifs était de 10, tandis que les faux positifs étaient 5. Les vrais négatifs étaient 20 pour un nombre de faux négatifs égal à 3. La sensibilité calculée du test sur smartphone était de 76.92% avec un intervalle de confiance à 95% compris entre 46.19% et 94.96%. La spécificité était de 80.00 % [IC 95% = (59.30% à 93.17%)]

Conclusion: Le test de dépistage sur smartphone semble être un outil intéressant pour les médecins généralistes confrontés à des patients avec une plainte mnésique. Sa fiabilité devra être confirmée par d’autres études de plus grande puissance.

Source : Publications du DMG


Poster un commentaire

Dépistage annuel du cancer de l’ovaire ? | Minerva

Cette étude randomisée, contrôlée, menée à grande échelle n’a pu montrer d’avantage en termes de mortalité spécifique du cancer de l’ovaire pour aucun des programmes de dépistage du cancer de l’ovaire. Ce n’est que dans un intervalle de dépistage de 7 à 14 ans ou seulement après l’exclusion des cas de cancer de l’ovaire présents lors du démarrage du dépistage que l’on a pu montrer un petit avantage du dépistage multimodal avec mesure du taux sérique de CA 125 versus un groupe contrôle sans dépistage. Il faut poursuivre la recherche à long terme pour confirmer ces tendances.

Source : Minerva


Poster un commentaire

Principales Echelles de l’Enfant et de l’Adolescent

Courbes et échelles de développement; Croissance; Puberté et maturation; Métamérisation et territoires sensitifs (II); Développement général; Echelle américaine développement psychomoteur (II); Communication; Motricité; Evaluation de la marche et de la locomotion; Activité physique (II);
Questionnaire Points forts Points faibles (II)

Échelles génériques; Douleur et Douleur II; Activité de vie quotidienne; Préhension et manipulation et Préhension II; Qualité de vie et Qualité de vie II; Goal attainment scaling

Échelles spécifiques; Traumatismes crâniens et autres lésions cérébrales acquises; Polytraumatisme et Polytraumatisme II; Paralysie du plexus brachial d’origine obstétricale; Spina Bifida; Arthrite chronique juvénile et Arthrite chronique juvénile II; Paralysie cérébrale et
Préhension CP (II); Maladies neuromusculaires; Ataxie (II); Hyperactivité (II); Hémophilie (II); Escarre (II); Développement cognitif

Source : Principales Echelles de l’Enfant et de l’Adolescent


Poster un commentaire

Démarche diagnostique face à une fièvre aiguë isolée de l’enfant de 3 à 36 mois en médecine générale

Introduction : avant l’introduction de la vaccination contre Haemophilus en 1992 et le Streptococcus pneumoniae en 2000, les bactériémies occultes représentaient la deuxième cause de fièvre aiguë isolée. Il semblait alors justifié d’adopter une attitude diagnostique et thérapeutique maximale devant ce symptôme. Actuellement, le risque de bactériémie occulte est inférieur à 1% chez un enfant présentant une fièvre aiguë isolée bien tolérée, ce qui a incité les médecins à changer leur attitude. Cependant, il n’existe pas de recommandation française actualisée depuis la généralisation de la vaccination à tous les enfants.

Conclusion : la démarche diagnostique devant une fièvre aiguë isolée au cabinet de médecine générale est controversée. Le médecin généraliste tient cependant une place primordiale dans le diagnostic des rares infections bactériennes potentiellement sévères. Cette prise en charge passe en premier lieu par la réalisation d’une analyse d’urine compte tenu de l’épidémiologie actuelle des bactériémies occultes dans l’ère post vaccination Prevenar. Il serait donc intéressant qu’une recommandation française actualisée soit publiée.

Source : Démarche diagnostique face à une fièvre aiguë isolée de l’enfant de 3 à 36 mois en médecine générale