Unaformec Rhône-Alpes

Fédération d'associations de FMC en Rhône-Alpes


Poster un commentaire

Stratégie nationale de santé: le Cnom veut une « pédagogie active » sur les apports du numérique | TICsante.com

Le Conseil national de l’ordre des médecins (Cnom) juge « essentiel » la mise en place d’une « pédagogie active » sur les apports des technologies et du numérique, dans sa contribution à la stratégie nationale de santé (SNS) 2018-2022 publiée le mardi 19 décembre.

Source: TICsante.com


Poster un commentaire

Développement et validation d’un questionnaire identifiant différentes stratégies comportementales chez les patients lombalgiques chroniques

Introduction: Identifier différentes stratégies comportementales, adaptées ou inadaptées face à la douleur, permettrait d’optimiser la prise en charge des patients lombalgiques.

Objectif: Elaboration et validation d’un questionnaire identifiant différentes stratégies comportementales chez des patients souffrant de lombalgie chronique non-spécifique.

Méthodes(1): Constitution d’un questionnaire préliminaire à partir d’une étude qualitative réalisée chez 25 patients lombalgiques (2) Réduction d’items et validation du questionnaire par une étude prospective multicentrique internationale chez des patients lombalgiques chroniques. Une analyse des correspondances multiples a individualisé différents profils comportementaux. Leurs caractéristiques, validité interne et externe ont été évaluées. Suivi longitudinal à 12 mois des thérapeutiques effectuées chez 58 patients. (3) Évaluation de la reproductibilité chez 30 patients.Résultats(1) Questionnaire préliminaire comprenant 86 items répartis en 8 domaines de gestion de la douleur. (2) 3 groupes comportementaux ont été identifiés : comportement adapté, détresse émotionnelle, kinésiophobie. Le questionnaire a été réduit à 7 questions (21 items). Le coefficient de Cronbach était modéré (0.47-0.66). La validité externe évaluée par rapport à l’anxiété, la dépression, et les stratégies de coping était bonne. Les patients kinésiophobes avaient plus eu recours au réentraînement à l’effort que ceux avec un comportement adapté, comme attendu (50 % vs 25 %, p < 0,05). (3) La reproductibilité était bonne (kappa = 0.70).

Conclusion: Ce nouveau questionnaire simple permet d’identifier 3 groupes comportementaux chez les patients lombalgiques chroniques, afin de guider une prise en charge personnalisée.

Source : Développement et validation d’un questionnaire identifiant différentes stratégies comportementales chez les patients lombalgiques chroniques


Poster un commentaire

Les HCL lancent un site internet pour mieux comprendre le cancer

Les Hospices civils de Lyon (HCL) ont lancé en novembre le site internet pédagogique « aproposducancer.fr« , destiné à apporter des réponses simples et validées par des médecins experts aux patients atteints d’un cancer.

En quatre rubriques, ce mini-site voulu simple et didactique, pour être accessible à tous, répond aux questions essentielles qui entourent la maladie, depuis les tout premiers signes jusqu’à l’accompagnement psychologique et social.

Les textes ont été rédigés par des médecins experts de l’institut de cancérologie des HCL. Plusieurs vidéos-interviews thématiques agrémentent le site pour aller plus en profondeur.

Source : Les HCL lancent un site internet pour mieux comprendre le cancer


Poster un commentaire

Le Prix Galien 2017 met à l’honneur les outils numériques en santé | TICpharma

L’édition 2017 du Prix Galien qui s’est tenue le 6 décembre a accordé une large place aux outils numériques de santé, avec pas moins de 31 candidats dans son volet e-santé, et un prix du dispositif médical accordé à un système d’imagerie 2D/3D.

Les 31 projets candidats cette année apportent la confirmation d’une grande diversité d’outils actuellement disponibles, développés par différentes catégories d’acteurs.

Source : Le Prix Galien 2017 met à l’honneur les outils numériques en santé


Poster un commentaire

ÉTAPES : expérimentations de télémédecine pour l’amélioration des parcours en santé – Télémédecine | Ministère des Solidarités et de la Santé

Le programme ETAPES (Expérimentations de télémédecine pour l’amélioration des parcours en santé) a pour objectif de développer les activités de télémédecine, de définir un cadre juridique dans lesquelles elles peuvent évoluer et de fixer une tarification préfiguratrice des actes permettant aux professionnels de santé de développer des projets cohérents et pertinents, en réponse aux besoins de santé et à l’offre de soins régionale.

Dans son article 91, la loi de financement de la sécurité sociale pour 2017 apporte un certain nombre de modifications au périmètre de l’expérimentation afin de développer et accélérer son déploiement :

  • extension à l’ensemble des régions le périmètre géographique de l‘expérimentation pour tous les cahiers des charges parus ou à paraître
  • prorogation d’un an du dispositif expérimental (jusqu’en décembre 2018)
  • possibilité pour les établissements de santé de participer à l’expérimentation (pour les patients non hospitalisés)
  • financement des surcoûts supportés par les structures requérantes (ES, EHPAD, MSP, CDS)
  • suppression de l’obligation de convention entre agences régionales de santé, organismes locaux d’assurance maladie et professionnels
  • évaluation de l’expérimentation par un acteur externe, avec validation de la Haute Autorité de santé.

Source : ÉTAPES : expérimentations de télémédecine pour l’amélioration des parcours en santé – Télémédecine – Ministère des Solidarités et de la Santé


Poster un commentaire

L’intelligence artificielle pourrait-elle aider à détecter la rétinopathie diabétique ? | Univadis

Même s’il est estimé que 200 millions de personnes seront atteintes d’une rétinopathie diabétique d’ici 2040, le dépistage de l’affection est rendu difficile par des problèmes liés à la mise en œuvre et à la pérennité financière à long terme des programmes de dépistage ainsi que par le nombre insuffisant des personnes formées pour évaluer les images rétiniennes.

Source : L’intelligence artificielle pourrait-elle aider à détecter la rétinopathie diabétique ? | Univadis


Poster un commentaire

Les probiotiques, pour combattre la dysbiose due aux antibiotiques | JIM.fr

La France reste l’un des pays européens les plus prescripteurs d’antibiotiques et la tendance continue d’augmenter, malgré une baisse significative des prescriptions entre 2002 et 2007. En hiver, chaque enfant reçoit encore en moyenne 1 à 2 traitements antibiotiques.

Au delà des préoccupations que cela engendre du fait de l’apparition de souches multirésistantes, ces antibiothérapies sont responsables d’autres effets indésirables. La diarrhée associée aux antibiotiques est sans doute l’effet secondaire clinique le plus fréquent des ces traitements.

Source : JIM.fr – Les probiotiques, pour combattre la dysbiose due aux antibiotiques


Poster un commentaire

DPC : 30 000 généralistes se sont inscrits à une action indemnisée en 2017 | Le Généraliste

Les généralistes ne sont pas beaucoup plus nombreux à se former mais ils se forment plus ! Tel est le bilan que l’on peut tirer en étudiant les chiffres de l’Agence nationale du développement professionnel continu (ANDPC) qui pilote le dispositif depuis juillet 2016.

Au total, 29 997 généralistes différents s’étaient inscrits à au moins une action de DPC pour 2017 (chiffre arrêté au 30 novembre) dont 21,4 % pour la première fois. C’est un peu plus qu’en 2016 où 29 450 omnipraticiens avaient participé à une action…

L’objectif affiché de l’ANDPC était également de donner un grand coup de balai parmi toutes les formations proposées… C’est pourquoi, tous les organismes de formation ont donc dû se réenregistrer et leurs dossiers ont été évalués. Toutes professions confondues, il y a eu effectivement un grand tri puisque 1 991 organismes ont été agréés contre 2 831 du temps de l’OGDPC.

Cela n’a pas été le cas en médecine générale où il y a eu une très légère hausse avec 1 020 organismes enregistrés contre 996 auparavant. En revanche le tri a été général dans les actions proposées. Au nombre de 28 943 en 2016, il y en a eu moitié moins en 2017 : 14 974. Le nombre d’actions spécifiques à la médecine générale est passé de 8 067 en 2016 à 4 977 en 2017. Le contrôle administratif puis le contrôle scientifique et pédagogique a permis d’éliminer un certain nombre d’actions qui ne répondaient pas aux orientations nationales.

33 % des actions visant au moins les médecins ont été évaluées défavorablement par les commissions scientifiques. Les motifs principaux de refus ont été : le manque de clarté sur le déroulé pédagogique de l’action, des durées d’actions sans correspondance avec les objectifs pédagogiques et des bases scientifiques peu étayées, précise l’ANDPC…

Source : DPC : 30 000 généralistes se sont inscrits à une action indemnisée en 2017


Poster un commentaire

La start-up Ad Scientiam met à disposition une application mobile de suivi de la SEP | TICpharma.com

La start-up Ad Scientiam, hébergée par l’incubateur de l’Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM), a mis en ligne en novembre l’application mobile MSCopilot pour assurer le suivi de l’évolution de la sclérose en plaques (SEP) sur smartphone.

MSCopilot comprend quatre tests évaluant le périmètre de marche, la cognition, la dextérité, et l’acuité visuelle à bas contraste du patient.

Ces tests adaptent à l’outil digital l’échelle MSFC (Multiple Sclerosis Functional Composite) qui permet d’élaborer un score à partir d’une évaluation du temps de marche, d’une mesure de la dextérité des membres supérieurs (« test des 9 trous ») et d’un test cognitif.

Source : La start-up Ad Scientiam met à disposition une application mobile de suivi de la SEP


Poster un commentaire

La FDA autorise le dépistage de la FA via l’Apple Watch

Après l’ECG réalisable via iPhone, la Food and Drug Administation (FDA) a donné son feu vert à la version « Apple Watch » du système Kardia Mobile d’AliveCor™.

Source: Medscape.com