Unaformec Rhône-Alpes

Fédération d'associations de FMC en Rhône-Alpes


Poster un commentaire

Rougeole | Vaccination Info Service

http://www.vaccination-info-service.fr/Les-maladies-et-leurs-vaccins/Rougeole


Poster un commentaire

Comment le suivi ophtalmologique sert la prise en charge globale du patient diabétique. | Univadis

Les enjeux de la rétinopathie diabétique

La rétinopathie diabétique (RD) est une des principales complications du diabète qui touche 6 patients sur 10 après dix ans d’évolution de leur maladie1,2. Ses principaux facteurs de risques sont la durée du diabète, le mauvais contrôle de la glycémie et de la pression artérielle et la dyslipidémie.

Les complications ophtalmologiques telles que la RD et l’œdème maculaire diabétique (OMD) se développent lentement, silencieusement et sont encore trop souvent diagnostiquées tardivement, lorsque les symptômes apparaissent.

Pourtant, des traitements existent, d’autant plus efficaces qu’ils sont commencés tôt. Un diagnostic précoce est critique afin de permettre une prise en charge adaptée avant l’apparition de complications responsables de cécité

Article sponsorisé par Bayer : Comment le suivi ophtalmologique sert la prise en charge globale du patient diabétique. | Univadis


Poster un commentaire

Rappel sur les vaccinations pendant la grossesse | JIM.fr

L’intérêt des vaccinations pendant la grossesse est devenu manifeste avec le temps, en particulier depuis la pandémie de grippe de 2009. Les vaccins augmentent la concentration des anticorps de la mère, permettant une protection des jeunes nourrissons au moment où ils sont le plus à risque.

Source : JIM.fr – Rappel sur les vaccinations pendant la grossesse

Cf Journée Vaccinologie du samedi 20 octobre 2018


Poster un commentaire

ESPT : une nouvelle indication pour les bétabloquants ? | JIM.fr

En dehors des traitements pharmacologiques (essentiellement les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine), le traitement de l’état de stress post-traumatique (ESPT) repose sur la thérapie d’exposition dont l’objectif est d’éteindre la composante émotionnelle de la mémoire de l’évènement. La persistance du souvenir laisse cependant la possibilité d’une récidive.

Une nouvelle approche se donne aujourd’hui pour objectif d’affaiblir l’intensité du souvenir de l’évènement, en utilisant un agent amnésiant au moment du rappel de l’épisode à l’origine de l’ESPT. On utilise en l’occurrence le propranolol. Les données récentes portant sur une seule séance d’exposition sous bétabloquant, ainsi qu’une étude en ouvert ont déjà montré des résultats encourageants. Il était donc temps de réaliser un essai contrôlé randomisé en double aveugle…

Source : JIM.fr – ESPT : une nouvelle indication pour les bétabloquants ?

Cf Soirée DPC ESPT Unaformec RA & Jeudis de l’Europe du 19 mai 2016


Poster un commentaire

Des médecins libéraux d’Auvergne-Rhône-Alpes investissent pour généraliser le carnet de vaccination électronique

Un « enjeu de santé publique » rappelé par le récent décès d’une jeune femme victime de la rougeole : les unions de médecins, pharmaciens et associations d’usagers d’Auvergne-Rhône-Alpes se mobilisent pour améliorer la couverture vaccinale et généraliser le carnet de vaccination électronique (CVE).

https://www.lequotidiendumedecin.fr/actualites/article/2018/03/23/des-medecins-liberaux-dauvergne-rhone-alpes-investissent-pour-generaliser-le-carnet-de-vaccination-electronique_856351


Poster un commentaire

Humeurs médicales | Le blog de Luc Périno

A lire tranquillement et à tête reposée…

Source : Humeurs médicales


Poster un commentaire

Obéclic

http://obeclic.fr/


Poster un commentaire

Rougeole : pour éviter l’extension de l’épidémie, il faut améliorer la couverture vaccinale – Communiqués de presse – Ministère des Solidarités et de la Santé

Une recrudescence de cas de rougeole, maladie très contagieuse, touche actuellement plusieurs pays européens. En France, l’augmentation rapide du nombre de cas et l’identification de foyers épidémiques dans plusieurs régions font craindre une épidémie sur l’ensemble du territoire. Dans ce contexte, les autorités sanitaires rappellent que la vaccination est la seule protection individuelle et collective contre la rougeole. Une protection efficace correspond à deux doses de vaccin. Pour toute personne âgée d’au moins 12 mois et née après 1980, il est donc urgent de vérifier sa vaccination et de consulter son médecin traitant en cas de doute.

Source : Rougeole : pour éviter l’extension de l’épidémie, il faut améliorer la couverture vaccinale – Communiqués de presse – Ministère des Solidarités et de la Santé


Poster un commentaire

Un test simple pour détecter un SAOS chez l’enfant, avant de l’endormir… | JIM.fr

Les enfants atteints du syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) courent un risque élevé d’obstruction périopératoire des voies respiratoires. De nombreux enfants « à risque » peuvent ne pas être reconnus comme tels, alors même que le SAOS va de pair avec l’obésité, de plus en plus fréquente. L’objectif de cette étude est de proposer un test cliniquement simple d’identification du SAOS au chevet de l’enfant pour pallier les tests actuels longs et difficiles à mettre en route.

Source : JIM.fr – Un test simple pour détecter un SAOS chez l’enfant, avant de l’endormir…


1 commentaire

Arrêté du 22 février 2018 modifiant l’arrêté du 12 janvier 2015 autorisant le financement dérogatoire des protocoles de coopération entre professionnels de santé | Legifrance

Le financement dérogatoire des deux protocoles de coopération entre ophtalmologistes et orthoptistes décrits ci-après, répondant au modèle économique ayant reçu l’avis favorable du collège des financeurs, est autorisé jusqu’à l’inscription de leurs actes sur la liste prévue à l’article L. 162-1-7 du code de la sécurité sociale :

  • le bilan visuel réalisé par un orthoptiste dans le cadre du renouvellement / adaptation des corrections optiques chez les enfants de 6 à 15 ans ;
  • le bilan visuel réalisé par un orthoptiste dans le cadre du renouvellement / adaptation des corrections optiques chez les adultes de 16 à 49 ans.

Source : Arrêté du 22 février 2018 modifiant l’arrêté du 12 janvier 2015 autorisant le financement dérogatoire des protocoles de coopération entre professionnels de santé | Legifrance