Unaformec Rhône-Alpes

Fédération d'associations de FMC en Rhône-Alpes


Poster un commentaire

Vaccination : comment répondre aux interrogations des patients ? | CNOM

La France est le pays au monde où les habitants ont le moins confiance vis-à-vis des vaccins. Si bien que la couverture vaccinale recule de manière inquiétante, ouvrant la voie à des épidémies et à la réapparition de maladies qui avaient disparu grâce à la vaccination de masse. Pour tenter d’endiguer ce phénomène, le ministère chargé de la Santé a rendu obligatoires, au 1er janvier 2018, 11 vaccins pour les nourrissons.

Voici des clés pour répondre aux questions et aux inquiétudes des patients…

  • Pourquoi rendre plus de vaccins obligatoires ?
  • Les nouveau-nés ne sont-ils pas trop fragiles pour être vaccinés ?
  • N’est-ce pas dangereux d’administrer à un enfant plus d’un vaccin à la fois ?
  • L’aluminium contenu dans les vaccins est-il dangereux ?
  • La vaccination peut-elle déclencher l’apparition d’une sclérose en plaques ?
  • Les parents ont-ils le droit de refuser de faire vacciner leur enfant ?
  • Quelles sont les sanctions liées au refus parental de vacciner un enfant ?
  • Que risquent les médecins qui refusent de vacciner ?

Source: Le bulletin de l’Ordre national des médecins n°55 | mai-juin 2018 page 26-7


Poster un commentaire

« Repères Droit Santé » – Les professionnels de santé

Mise ligne du nouvel Ebook de l’IDS « les professionnels de santé »…

Source : Ebook de l’IDS « les professionnels de santé »


Poster un commentaire

Vaccin HPV : vers un élargissement de la recommandation à tous les garçons ? | JIM.fr

Au printemps 2017, l’élaboration des recommandations vaccinales a été transférée du comité technique des vaccinations du Haut conseil de la santé publique (HCSP) à la Commission technique des vaccinations (CTV) de la Haute autorité de Santé (HAS). Ce transfert n’aura pas été qu’un glissement administratif comme l’a révélé hier la présentation de son premier bilan annuel par la CTV.

Source : JIM.fr – Vaccin HPV : vers un élargissement de la recommandation à tous les garçons ?


Poster un commentaire

Constat de la vaccination anti-HPV d’après Douglas Lowy du NIH : la vaccination anti-HPV, ça marche !! | Cancero.net

Plus d’une décennie s’est déjà écoulée depuis la mise à disposition du 1er vaccin quadrivalent (HPV 6, 11, 16, 18) en 2006 puis le bivalent (HPV 16, 18). Plus récemment, la FDA a approuvé un nouveau vaccin nonavalent (HPV 6, 11, 16, 18, 31, 33, 45, 52, 58). Les résultats cliniques étaient équivalents avec près de 100% de réduction de risque de survenue de lésions précancéreuses chez les jeunes femmes de 15 à 26 ans quel que soit le vaccin…

Ainsi, on pourrait contrôler (éradiquer ?) les cancers liés à l’infection HPV s’il devenait un problème de santé publique mondiale ce d’autant que la vaccination peut se simplifier à une injection unique qui confère une immunité équivalente à 3 et prolongée.

Plus d’excuse, mobilisons-nous !

Source : direct.chicago2018.cancero.net