Unaformec Rhône-Alpes

Fédération d'associations de FMC en Rhône-Alpes


Poster un commentaire

Médecins: un rapport préconise une recertification tous les six ans | APMnews

Le comité de pilotage sur la recertification des médecins, qui a remis lundi son rapport à Agnès Buzyn, ministre de la santé et des solidarités, et à Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, préconise une « certification et valorisation périodique du parcours professionnel » tous les six ans…

Source : APMnews – Médecins: un rapport préconise une recertification tous les six ans


Poster un commentaire

L’échelle de besoin de récupération : adaptation et validation françaises | Cairn.info

Objectifs : L’étude présente la validation française de l’échelle de besoin de récupération après le travail (Need For Recovery) ainsi que les scores moyens selon le sexe, l’âge, l’activité professionnelle et le secteur d’activité.
Méthode : Un échantillon représentatif des salariés français a complété un questionnaire composé de l’échelle de besoin de récupération, de l’échelle de stress perçu (Perceived Stress Scale), du questionnaire de symptômes anxieux et dépressifs (Hospital Anxiety and Depression Scale) et d’un questionnaire de burn out(Maslach Burnout Inventory). Les analyses de consistance interne nous ont amenés à retirer un item de l’échelle originelle ; la validité concourante ainsi que la qualité discriminante ont été évaluées avec les analyses adéquates.
Résultats : La version française de l’échelle de besoin de récupération possède de très bonnes qualités psychométriques. La consistance interne (évaluée par l’Alpha de Cronbach) est de 0,86. Cette échelle est corrélée principalement à la dimension « épuisement émotionnel » du questionnaire de burn out (r = 0,68). Les analyses de différence de moyennes ont mis en évidence des groupes de salariés français ayant des niveaux de besoin de récupération élevés : les hommes de moins de 25 ans, les femmes de plus de 55 ans et les répondants exerçant l’activité professionnelle de « Instituteurs et assimilés ».
Conclusions : Étant donné sa valeur prédictive sur la santé physique et psychologique des salariés, nous préconisons une utilisation individuelle ou collective de l’échelle besoin de récupération afin de mettre en place des actions de prévention sur les lieux de travail.

Source : L’échelle de besoin de récupération : adaptation et validation françaises | Cairn.info