Unaformec Rhône-Alpes

Fédération d'associations de FMC en Rhône-Alpes


Poster un commentaire

Le luspatercept pour le traitement des anémies des SMD et de la myélofibrose

L’anémie des syndromes myéloprolifératifs (SMD) de bas grade et de la myélofibrose devient progressivement résistante aux traitements. Les patients deviennent dépendants des transfusions qui conduisent à des surcharges en fer, une diminution de la qualité de vie et une survie réduite.
Ces transfusions représenteraient par ailleurs une dépense importante, avec un coût moyen estimé par patient entre 10 et 15.000€/an pour les seuls produits sanguins. Le luspatercept représenterait une piste intéressante chez les patients anémiques ne répondant plus aux traitements habituels.

Source : Hemato


Poster un commentaire

Choisir le bon outil pour évaluer la douleur à Genève aux HUG

Le réseau douleur aux HUG met à votre disposition des outils pour évaluer la douleur.

Mise à jour le 09/10/2017

Source : Choisir le bon outil pour évaluer la douleur à Genève aux HUG | HUG – Hôpitaux Universitaires de Genève


Poster un commentaire

Paliers de l’OMS – Intérêt et limites | Le Quotidien du Médecin

En 1986, l’Organisation Mondiale pour la Santé (OMS) a établi les 1res recommandations pour la prise en charge de la douleur cancéreuse. Fondées sur les niveaux de douleur définis par l’OMS, elles constituaient une approche par étape,pour l’utilisation d’antalgiques de plus en plus efficaces selon l’intensité de la douleur. Trois paliers ont été définis, Le palier I des douleurs dites faibles à modérées, soulagées par des antalgiques non opioïdes, le palier II des douleurs modérées à sévères nécessitant des opioïdes faibles, et le palier III des douleurs sévères relevant des opioïdes forts. L’anxiété était traitée par des médicaments adjuvants.

Les paliers de l’OMS ont fait leur temps…

Source : Paliers de l’OMS – Intérêt et limites