Unaformec Rhône-Alpes

Fédération d'associations de FMC en Rhône-Alpes


Poster un commentaire

Prévention des brûlures pédiatriques : un enjeu majeur de santé | JIM.fr

La prévention des brûlures dans la population générale est un sujet préoccupant. Elle l’est probablement plus encore dans la population pédiatrique.

Chaque année, en France, plus de 400 000 personnes sont brûlées. Près de 1 000 d’entre eux décèdent de leurs brûlures.

Parmi les 10 000 patients brûlés hospitalisés, plus d’un tiers sont de très jeunes enfants âgés de moins de 5 ans.

Source : JIM.fr – Prévention des brûlures pédiatriques : un enjeu majeur de santé


Poster un commentaire

Intérêt d’une appli e-santé pour détecter précocement des tumeurs cutanées | TICsante.com

L’orientation des patients était de 87,2% vers un dermatologue, avec une visite recommandée dans les deux semaines pour 19,2%, c’est-à-dire l’ensemble des lésions suspectes et une partie des lésions bénignes. Dans les autres cas, les patients étaient orientés vers le médecin traitant ou le pharmacien.

Interrogé par APMnews (groupe d’information dont fait partie TICsanté), Epiderm a indiqué que l’application a été téléchargée par 250.000 personnes, que 2.500 consultations ont été réalisées et que huit dermatologues répondent aux demandes.

Source: TICsante.com


Poster un commentaire

Plaies chroniques: intérêt médico-économique confirmé de la télémédecine dans le réseau Cicat-LR | TICsante.com

Le service de télémédecine Domoplaies a permis un taux de cicatrisation des plaies complexes et/ou chroniques à un coût divisé par deux par rapport à la prise en charge habituelle, selon une analyse médico-économique du réseau Cicat-LR, a-t-on appris auprès de son président, le Dr Luc Téot.

Source. TICsante.com


Poster un commentaire

Sanofi inaugure le laboratoire « 39bis » pour « booster » les projets en e-santé | TICpharma

Sanofi a inauguré le 4 décembre au sein de son campus de Gentilly (Val-de-Marne) le « 39bis », laboratoire d’innovation ouverte visant à « booster les visions, les pratiques et les projets » du groupe et de ses partenaires dans le domaine de l’e-santé, a expliqué Isabelle Vitali, directrice de l’innovation du laboratoire pharmaceutique.

Le groupe Sanofi a identifié « cinq besoins essentiels et stratégiques » pour orienter ses projets dans le domaine de l’e-santé:

  • le bon usage du médicament,
  • la vaccination,
  • l’errance diagnostique dans les maladies rares,
  • le rôle du pharmacien d’officine
  • le diagnostic d’affections cutanées.

Source : Sanofi inaugure le laboratoire « 39bis » pour « booster » les projets en e-santé


Poster un commentaire

Création d’une fiche d’information à l’usage des médecins généralistes pour réaliser une demande de télé-expertise en dermatologie, concernant les cancers cutanés

Contexte : L’incidence des cancers cutanés augmente, alors que la densité de médecins généralistes et de dermatologues en exercice, continue de baisser. La télé expertise est une solution proposée pour pallier à l’allongement des délais d’obtention d’un avis dermatologique. Cependant le support des échanges de télé expertise est peu standardisé, notamment dans le domaine de l’onco-dermatologie. L’objectif primaire de ce travail a été de déterminer les items clinico-biologiques et thérapeutiques indispensables, que les médecins généralistes devaient indiquer dans une fiche pour télé expertise dermatologique, en cas de suspicion de cancers cutanés. L’objectif secondaire a été la réalisation d’une fiche standardisée à partir de cette liste d’items.

Méthode : Etude qualitative par consensus à partir de la technique du groupe nominal modifié. Les experts recrutés étaient des dermatologues et des MG répartis en nombre équilibré. La réunion a été animée par les deux auteurs et leur directeur. Les items ont été retenus par un vote selon la technique des pancartes. Les items proposés puis retenus par le groupe d’experts ont été organisés dans une fiche standardisée avec l’aide d’un informaticien, qui a ensuite été soumise aux experts pour acceptation. Ce travail n’a pas nécessité de déclaration à la CNIL.

Résultats : Le groupe d’experts (trois MG, trois dermatologues) a retenu 26 items en plus des photographies. La fiche de télé expertise a été acceptée par les experts en relecture.

Discussion : Il s’agit de la seule fiche de télé expertise d’onco-dermatologie réalisée par une méthode de consensus reconnue. Le manque d’expérience des auteurs/animateurs du groupe nominal a pu diminuer la validité.

Source : Création d’une fiche d’information à l’usage des médecins généralistes pour réaliser une demande de télé-expertise en dermatologie, concernant les cancers cutanés