Unaformec Rhône-Alpes

Fédération d'associations de FMC en Rhône-Alpes


Poster un commentaire

Prévention des brûlures pédiatriques : un enjeu majeur de santé | JIM.fr

La prévention des brûlures dans la population générale est un sujet préoccupant. Elle l’est probablement plus encore dans la population pédiatrique.

Chaque année, en France, plus de 400 000 personnes sont brûlées. Près de 1 000 d’entre eux décèdent de leurs brûlures.

Parmi les 10 000 patients brûlés hospitalisés, plus d’un tiers sont de très jeunes enfants âgés de moins de 5 ans.

Source : JIM.fr – Prévention des brûlures pédiatriques : un enjeu majeur de santé


Poster un commentaire

La réalité virtuelle pour la prise en charge de la douleur et de l’anxiété chez l’enfant | The College of Family Physicians of Canada

La réalité virtuelle (RV) désigne une technologie informatique qui crée un environnement artificiel simulé en 3 dimensions. Il s’agit d’un visiocasque et d’une paire d’épaisses lunettes branchées sur un ordinateur ou un téléphone cellulaire.

Source : La réalité virtuelle pour la prise en charge de la douleur et de l’anxiété chez l’enfant | The College of Family Physicians of Canada


Poster un commentaire

Lombalgie et douleur radiculaire : éléments-clés d’un itinéraire de soins | KCE

Mal au dos, que faire ?

Face à la grande variété de solutions proposées à ceux et celles qui souffrent de ce « mal du siècle », le KCE avait déjà publié en mai dernier un Guide de pratique clinique basé sur les plus récentes connaissances scientifiques.

En guise de prolongation, voici un itinéraire de soins qui définit, pour un patient donné et en fonction du type et de la durée de sa douleur, les examens à effectuer et les traitements à proposer pour progresser de la façon la plus cohérente possible. C’est la première fois qu’un itinéraire de soins est réalisé en commun avec des représentants de toutes les professions de soins concernées et avec les patients. Il englobe à la fois les douleurs lombaires (mal de dos simple) et radiculaires (de type sciatique). Pour en faciliter l’usage, le KCE en a également développé une version interactive en ligne (www.lombalgie.kce.be). Lire plus…

Source : Lombalgie et douleur radiculaire : éléments-clés d’un itinéraire de soins – KCE


Poster un commentaire

Le groupe hospitalier Paris-Saint-Joseph lance une application mobile dans le traitement de la douleur | TICsante

Le groupe hospitalier Paris-Saint-Joseph lance une application mobile dans le traitement de la douleur.

Elle fournit notamment aux professionnels de santé trois types d’échelles d’évaluation de la douleur, un guide de prescription, un outil interactif de conversion des opioïdes et une aide à l’adaptation des doses chez le patient âgé ou insuffisant rénal, le détail des modalités de titrations de morphine orale ou intraveineuse, ou encore des informations sur les moyens antalgiques non médicamenteux.

Il s’agit de la sixième application mobile conçue et mise à disposition par le GHPSJ après l’application de la maternité Notre-Dame de Bon Secours, l’application ‘ »Allo Saint-Jo » pour les médecins de ville, l' »Atlas proctologie » pour le diagnostic en proctologie, l' »Acetabular Fractures » pour le diagnostic des fractures et l’application « Interne à Saint-Joseph » à destination des internes en stage dans l’établissement.

Source : TICsante.com


Poster un commentaire

Pourquoi faire consulter un psychologue à un enfant qui a mal ? | JIM.fr

Après une première évaluation médicale, voire multidisciplinaire des douleurs chroniques, quels enfants adresser au psychologue et dans quel contexte ?

Florence Reiter précise ces conditions, ainsi que les méthodes mises en œuvre et leurs possibles résultats. Avec le cas d’Élisa, elle met en perspective ces données théoriques.

Source : JIM.fr – Pourquoi faire consulter un psychologue à un enfant qui a mal ?


Poster un commentaire

L’évaluation et la prise en charge de la douleur chez l’enfant aux Urgences de Tourcoing

Contexte : La prise en charge de la douleur chez l’enfant a été modifiée par les restrictions d’usage de la codéine en 2012. C’était l’occasion de rédiger un nouveau protocole pour le service des Urgences de Tourcoing. Il serait adapté aux dernières recommandations HAS 2016 et introduirait des échelles d’évaluation de la douleur adaptées à l’enfant.

L’objectif principal de ce travail était de faire l’état des lieux des pratiques actuelles, afin de mieux cibler les besoins en formation de l’équipe soignante.

Méthodes : Cette étude monocentrique rétrospective observationnelle analytique incluait tous les patients de moins de 15 ans et 3 mois consultant au SAU de Tourcoing pour un motif traumatologique. L’inclusion avait lieu du 1er au 7 juin 2016. Nous analysions les pratiques de l’équipe soignante grâce aux données issues du logiciel HOPITAL MANAGER. Le critère de jugement principal était l’évaluation de la douleur par une échelle adaptée à l’âge du patient lors de la prise des constantes d’entrée.

Résultats : 114 patients étaient inclus. Nous constations que 41% des enfants étaient évalués pour la douleur (IC95 [32.1 ; 50.8]). 19% des patients bénéficiaient d’un traitement antalgique (IC 95[12.5 ; 27.8]), qu’il y ait eu ou non d’une évaluation initiale. La réévaluation de la douleur concernait 4% des dossiers, (IC95 [1.4 ; 9.9]). Les enfants âgés de moins de 6 ans étaient moins bien évalués, (p-value <0.05). Il n’existait pas de différence statistiquement significative entre l’évaluation de la douleur par les puéricultrices et les autres soignants. Les pratiques d’évaluation de la douleur étaient statistiquement différentes entre le poste de nuit et les postes de journée (p-value <0.05).

Conclusion : L’évaluation et la prise en charge de la douleur aux Urgences de Tourcoing peuvent être améliorées. Nous connaissons désormais les axes prioritaires de formation, notamment concernant les patients les plus jeunes. C’est l’objectif d’un nouveau protocole et d’une formation qui seront présentés à l’équipe soignante en 2017.

Source : L’évaluation et la prise en charge de la douleur chez l’enfant aux Urgences de Tourcoing


Poster un commentaire

Pourquoi faire consulter un psychologue à un enfant qui a mal ? JIM.fr

F. REITER, Psychologue, centre  douleur et  migraine de l’enfant et de l’adolescent, hôpital A. Trousseau, AP-HP, Paris

Après une première évaluation médicale, voire multidisciplinaire des douleurs chroniques, quels enfants adresser au psychologue et dans quel contexte ?

Florence Reiter précise ces conditions, ainsi que les méthodes mises en œuvre et leurs possibles résultats. Avec le cas d’Élisa, elle met en perspective ces données théoriques.

Source : JIM.fr – Pourquoi faire consulter un psychologue à un enfant qui a mal ?