Unaformec Rhône-Alpes

Fédération d'associations de FMC en Rhône-Alpes


Poster un commentaire

La FDA autorise le premier dispositif médical utilisant l’IA pour dépister la rétinopathie diabétique | Tic pharma

La Food and Drug Administration américaine a donné son feu vert, le 11 avril, à la mise sur le marché d’un premier dispositif médical utilisant l’intelligence artificielle (IA), en l’occurrence pour dépister, à partir d’une photo, une déficience visuelle causée par le diabète: la rétinopathie diabétique.

Cette pathologie, qui touche 50% des patients diabétiques de type 2, est provoquée par des taux de glycémie élevés qui endommagent les vaisseaux sanguins de la rétine. En France, elle est la première cause de cécité avant 65 ans, selon la Fédération française des diabétiques (FFD).

Source: TICpharma.com


Poster un commentaire

Attentes des jeunes médecins généralistes sur la Formation Médicale Continue | Marine Guével

Contexte : La formation continue des médecins est un devoir déontologique ancien, et en perpétuelle évolution. Elle a récemment été marquée par l’apparition du Développement Professionnel Continu (DPC). Les jeunes médecins généralistes qui passent leur thèse d’exercice expérimentent la transition entre leur formation initiale et la Formation Médicale Continue (FMC). Cette sous-population de jeunes médecins généralistes présente des particularités : modification de leur choix d’exercice de la médecine, place du numérique, qui pourraient influencer leurs attentes concernant la FMC.

Objectif : Isoler les attentes spécifiques des jeunes médecins généralistes en termes de FMC (contenu et caractéristiques pratiques).

Méthode : Nous avons réalisé une étude qualitative descriptive par entretiens individuels semi-dirigés auprès de jeunes médecins généralistes du Languedoc-Roussillon, ayant validé leur thèse entre 2010 et 2015, analysés selon une approche inductive.

Résultats : Onze médecins ont été interrogés entre juin et octobre 2016. La FMC représente une attente forte des jeunes médecins généralistes qui plébiscitent la forme présentielle favorisant l’interaction avec leurs pairs. Les formes non-présentielles, en particulier grâce aux outils numériques, leur permettent d’optimiser leur temps consacré à la formation. Ils attendent une formation qui présente des qualités scientifiques, et considèrent comme gênante la présence des laboratoires pharmaceutiques. Ils souhaitent bénéficier d’une indemnisation pour leur participation à ces formations. Ils déclarent méconnaître l’organisation du système de formation continue et souhaiterait un système centralisé avec une communication plus efficace.

Conclusion : Une meilleure communication sur les modalités de la FMC et du DPC actuelles, un cahier des charges de qualité, et une diversité des supports avec une place pour les outils numériques pourraient améliorer la participation des jeunes médecins généralistes à la FMC

 

Source : Thèse 2017 Portail documentaire – BIU de Montpellier


Poster un commentaire

Vaccination antigrippale à l’officine : les pharmaciens saluent une réussite… | QdM

et veulent piquer davantage dès 2018 !

Source : Vaccination antigrippale à l’officine : les pharmaciens saluent une réussite… et veulent piquer davantage dès 2018 !

Cf journée de formation « Vaccinologie » du samedi 20 octobre 2018


Poster un commentaire

Évaluation des pratiques de prise en charge de la fièvre chez le nourrisson de moins de 3 mois | Grimaud C.

Introduction : la fièvre chez le nourrisson âgé de moins de trois mois est un motif fréquent de consultation aux urgences pédiatriques. L’adhésion aux recommandations, notamment le protocole des urgences pédiatriques, n’est pas complète.

 

Thèse 2018 : Évaluation des pratiques de prise en charge de la fièvre chez le nourrisson de moins de 3 mois


Poster un commentaire

Évaluation de la capacité de reconnaissance d’un trouble du sommeil par les parents chez l’enfant de 1 à 3 ans et prise en charge médicale dans l’agglomération paloise

Les troubles du sommeil touchent environ 30% des enfants en âge préscolaire. La période de 1 à 3 ans est particulièrement sensible (10 à 42%). L’objectif principal de ce travail était de mettre en évidence que les troubles du sommeil de l’enfant sont sous diagnostiqués en soin primaire du fait du manque d’identification par les parents…

Source : Évaluation de la capacité de reconnaissance d’un trouble du sommeil par les parents chez l’enfant de 1 à 3 ans et prise en charge médicale dans l’agglomération paloise


Poster un commentaire

Trouble sévère du sommeil à l’adolescence : réflexions théorico-cliniques | DIAL.pr

À l’adolescence, période de l’existence durant laquelle les modifications physiques et psychiques sont considérables, il n’est guère toujours aisé de pouvoir verbaliser ses appréhensions et incompréhensions. Le corps peut alors servir de vecteur, voire d’exutoire à l’indicible lié aux multiples expériences nouvelles et potentiellement anxiogènes que l’adolescent réalise. Il est fréquent que l’on parle de phénomènes psychosomatiques quand les manifestations du corps et de l’esprit sont intimement liées. Une des possibles expressions présentées à l’adolescence consiste dans les diverses modalités des perturbations du sommeil.

Après un rappel succinct des troubles du sommeil à l’adolescence et leur compréhension, nous évoquerons une vignette clinique pour développer une réflexion sur quelques repères au niveau de l’accompagnement thérapeutique.

C’est à partir de notre expérience au sein d’une unité de psychiatrie de liaison dans un hôpital général que nous discuterons d’un modèle original de prise en charge pédopsychiatrique des phénomènes psychosomatiques.

Source : Trouble sévère du sommeil à l’adolescence : réflexions théorico-cliniques | DIAL.pr – BOREAL


Poster un commentaire

Fréquence nécessaire du dépistage d’une rétinopathie chez un patient diabétique de type 1 | diabeto.net

La rétinopathie diabétique est l’une des causes les plus fréquentes de cécité à l’âge adulte. A l’heure actuelle, devant une rétinopathie proliférative ou un œdème maculaire significatif, de nombreuses interventions peuvent permettre de réduire significativement la perte de la vision.
Ainsi le but du dépistage est de détecter une rétinopathie qui pourrait, sans intervention, causer la perte de la vue.
Chez les patients diabétiques de type 1, il est actuellement recommandé de débuter le dépistage de la rétinopathie à 3-5 ans d’évolution du diabète de type 1. Après ces 3-5 ans d’évolution, les recommandations courantes proposent une évaluation annuelle.
L’objectif de l’étude est de réévaluer les recommandations de fréquence du dépistage afin d’établir un calendrier qui permettrait une détection efficace des anomalies à risque pour la vue et avec une individualisation des fréquences de dépistages selon les facteurs de risque.

Source: diabeto.net

Article: Frequency of Evidence-Based Screening for Retinopathy in Type 1 Diabetes. DCCT/EDIC Research Group, Nathan DM, Bebu I, Hainsworth D et al. N Engl J Med. 2017 ; 376(16):1507-1516.

Cf DPC du mardi 12 juin 2018