Unaformec Rhône-Alpes

Fédération d'associations de FMC en Rhône-Alpes


Poster un commentaire

Arrêté du 17 juillet 2017 relatif au référentiel déterminant les critères de confidentialité, d’expertise et d’indépendance pour les laboratoires de recherche et bureaux d’études | Legifrance

Source : Arrêté du 17 juillet 2017 relatif au référentiel déterminant les critères de confidentialité, d’expertise et d’indépendance pour les laboratoires de recherche et bureaux d’études | Legifrance


Poster un commentaire

Agence nationale du DPC: « bilan contrasté » après un an d’existence | APMnews

Un an après sa création, l’Agence nationale du développement personnel continu (ANDPC) reconnaît un « bilan contrasté », selon les termes de sa directrice générale, Michèle Lenoir-Salfati, mercredi lors d’une conférence de presse.

Source : APMnews – Agence nationale du DPC: « bilan contrasté » après un an d’existence


Poster un commentaire

Conflit d’intérêts dans la santé : on peut et doit agir à l’hôpital aussi | Prescrire

À l’hôpital comme à l’université, l’heure est à éviter les conflits d’intérêts avec les firmes et à mettre en place une indépendance favorable aux meilleurs soins.

Source : Prescrire –  » Conflit d’intérêts dans la santé : on peut et doit agir à l’hôpital aussi », 1er avril 2017


Poster un commentaire

Vous avez dit significatif ? | JIM.fr

Intime conviction

Un des principes de l’ère de la « post vérité » est d’accorder au « ressenti » une force probante aussi importante que la « démonstration scientifique ». Les intimes convaincus sont des proies faciles pour tous les marchés.

Cliniquement significatif

Cette notion de « cliniquement significatif » est de plus en plus souvent utilisée dans des publications internationales. En effet, elle permet parfois … de réfuter l’intérêt d’un traitement ayant des « résultats statistiquement significatifs » sur un critère de jugement (numérique) préétabli sans avoir pourtant de conséquences cliniques appréciables pour les patients.

Pour éviter des manipulations, il semble nécessaire que la littérature scientifique s’appuie sur des outils plus solides, échappant à la possibilité du détournement.

 

Lire l’article : JIM.fr – Vous avez dit significatif ?


Poster un commentaire

Les conflits d’intérêts ne sont pas tous d’ordre financier

Il est une règle de bioéthique devenue incontournable et que chacun pourra appréhender au cours des congrès médicaux : nous devons faire déclaration de nos conflits d’intérêts financiers. Il s’agit de moraliser les partenariats unissant les institutions universitaires, les médecins qui les composent, et les laboratoires de l’industrie pharmaceutique.

Les objectifs affichés sont la transparence, l’équité et l’objectivité dans la présentation de résultats. Mais l’article présenté ici souligne qu’il existe d’autres conflits d’intérêts, beaucoup plus difficiles à appréhender : l’auteur les qualifie de conflits d’intérêts non financiers.

Par le Pr Jean-Louis Pujol (CHU et IRCM INSERM U 1194 – Montpellier)
Article commenté : Rosenberg AR. Get the Consent”—Nonfinancial Conflict of Interest in Academic Clinical Research. J Clin Oncol. 2017 ; 35(1):11-13.

Retrouvez l’abstract en ligne

 


Poster un commentaire

Base de données publique Transparence Santé

La base de données publique Transparence – Santé rend accessible l’ensemble des informations déclarées par les entreprises sur les liens d’intérêts qu’elles entretiennent avec les acteurs du secteur de la santé.

Pilotée par le ministère des Affaires sociales et de la Santé, cette initiative de transparence vise à préserver la nécessaire relation de confiance entre les citoyens, les usagers et les multiples acteurs du système de santé.

Source : Base de données publique Transparence Santé


Poster un commentaire

Le classement de Formindep démontre l’influence des laboratoires sur les facultés de médecine – HOSPIMEDIA

Les facultés de médecine françaises ne sont pas bonnes élèves en matière de conflits d’intérêt et d’indépendance.

Cadeaux des firmes pharmaceutiques, rencontres commerciales et autres critères ont été passés au crible par l’association Formindep qui en appelle à une prise de conscience.

Le classement des 37 facultés a été dévoilé ce 9 janvier.

Source : Éthique — Le classement de Formindep démontre l’influence des labor… – HOSPIMEDIA

Réaction de TBOT sur le blog du Généraliste: Je viens de lire cet article. Chaque fois qu’il y a des intérêts, il peut y avoir forcément des conflits. Pour bien connaitre l’industrie pharmaceutique, il s’agit d’une industrie de pointe, très contrôlée sur le plan administratif et légal. Que cette industrie soit en relation avec leur clientèle ne devrait pas poser de problèmes. Que cette industrie ne soit pas misanthrope est légitime, d’autant plus que les vrais laboratoires réinvestissent entre 20 et 30 % non pas de leurs bénéfices mais de leur chiffre d’affaire dans la recherche et le développement et financent la plupart du temps des échecs. Maintenant on peut penser que l’on possède des médicaments efficaces à 100 % dans 100 % des cas et que l’on n’a plus besoin des industriels.
Sauf à faire offense à l’intelligence aux médecins et futurs médecins, qui seraient tellement incapables de discriminer les informations et le discours, ils seraient donc des proies idiotes et bêtes de tout discours commercial éventuel (particulièrement contrôlé par la législation), et incapables de discrimination Il faut alors leur interdire toute information par la publicité par la télévision, toute information délivrée par d’autres médias ou d’autres personnes et surtout de ne jamais recevoir aucun démarcheur, y compris pour des assurances vie, des assurances professionnelles, etc.
Enfin, si l’on veut découpler absolument l’industrie pharmaceutique du monde médical, imposons donc aux médecins de ne prescrire seulement que les spécialités issues de la recherche médicamenteuse des agences gouvernementales telles que le CNRS et l’INSERM en France. Ou alors acceptons la possibilité de libre arbitre de personnes qui par profession devront prendre la responsabilité de la vie d’autres personnes et qui ne devraient pas faire preuve benoîtement d’une absence de sens critique. Les relations devraient être libres et transparentes : ce qui signifie déclaration de conflit d’intérêts !
En bref, arrêtons d’accepter de considérer que les médecins sont incapables de sens critique, sont suggestibles, et vénaux ! Dans nul autre domaine n’existe une réglementation aussi coercitive que celle qui se développe à l’encontre des médecins depuis près de 20 ans. S’il y a des abus que ceux-ci soient sanctionnés, mais qu’il n’y ait pas une défiance généralisée à l’égard de chacun des acteurs.