Unaformec Rhône-Alpes

Fédération d'associations de FMC en Rhône-Alpes


Poster un commentaire

Obéclic

http://obeclic.fr/


Poster un commentaire

Perception visuelle et olfactive chez les enfants avec un trouble du spectre de l’autisme : implications sur l’acceptation des aliments

La construction du comportement alimentaire est un phénomène complexe chez une majorité d’enfants avec un trouble du spectre de l’autisme (TSA). Cette thèse de doctorat vise à mieux comprendre en quoi les particularités perceptives (vue et odorat) des enfants avec un TSA influencent leur acceptation d’un aliment. Nos résultats montrent que les enfants avec un TSA se distinguent sensoriellement des enfants au développement typique (DT), ces différences dépendent de la nature (visuelle ou olfactive) des stimuli. Les enfants avec un TSA attribuent aussi des valences hédoniques plus basses aux stimuli a priori plaisants, et ce plus significativement pour la modalité visuelle. Finalement, le jugement hédonique est associé au degré de néophobie chez les enfants avec un TSA, ce qui n’est pas le cas chez les enfants au DT. Nous avons ensuite évalué les effets d’une familiarisation olfactive sur l’agrément intrinsèque d’une odeur. Nos résultats montrent une augmentation de l’expression émotionnelle positive pour l’odeur familiarisée. Deux tiers des enfants, notamment ceux qui ont le plus de particularités sensorielles, choisissent un aliment porteur de cette odeur lors d’un choix alimentaire. Nous avons aussi pris en compte le point de vue des enfants avec un TSA et l’avons mis en dialogue avec les résultats issus des neurosciences. Nos observations relèvent la pertinence d’une posture d’accompagnement dialogique pour permettre la construction de savoirs sur l’alimentation.Nos études soulignent l’importance de prendre en compte le profil perceptif propre aux enfants avec un TSA lors de la conception d’outils pédagogiques pour accompagner la construction du comportement alimentaire

Source : Luisier-Maret AC. Perception visuelle et olfactive chez les enfants avec un trouble du spectre de l’autisme : implications sur l’acceptation des aliments Thèse 2017


Poster un commentaire

L’alimentation « idéale » des moins de 1 an | JIM.fr

… dans l’idéal, un nourrisson est allaité par une maman qui est aidée pour cela ou reçoit à défaut une préparation, avec AGPI-LC, jusqu’à 3 ans au moins. La diversification peut commencer avec des petits pots, pourquoi pas bio.

Son alimentation est un plaisir, mais avec des règles. Il vit dans un monde où les experts travaillent et dont l’avis est prédominant sur les modes et fanatismes, et où les polluants diminuent.

Source : JIM.fr – L’alimentation « idéale » des moins de 1 an

Cf Dossier DPC Surpoids & Obésité de l’enfant


Poster un commentaire

Equilibre et Portions Alimentaires: Les Bienfaits des Fruits et Légumes Confirmés | Nestlé Nutri Pro

Entre 2001 et 2008, plusieurs études épidémiologiques ont été réalisées en Angleterre (Health Surveys for England, HSE). L’objectif de cette nouvelle étude était de ré-analyser les données qui en ont été issues et de mesurer les associations (Cox, risques relatifs et intervalles de confiance) entre la consommation de fruits et légumes et la mortalité globale, la mortalité par cancer et par maladie cardiovasculaire (MCV).

Source : Equilibre et Portions Alimentaires: Les Bienfaits des Fruits et Légumes Confirmés | Nestlé Nutri Pro