Unaformec Rhône-Alpes

Fédération d'associations de FMC en Rhône-Alpes


Poster un commentaire

Approche de l’erreur en médecine générale | Revue de médecine générale

Tout acte ayant une composante humaine est sujet à l’erreur. L’erreur est
donc humaine et inévitable. Elle fait partie de notre vie de tous les jours.
Lors de l’élaboration d’une étude réalisée dans le cadre de mon travail de fin
d’études (TFE) pour l’obtention du titre de médecin généraliste, j’ai constaté
que la plupart des assistants en médecine générale à l’UCL ont été confrontés
à une erreur dans les 3 derniers mois. Cependant, peu d’entre eux connaissaient la notion d’évènement indésirable ou de sécurité des soins au patient, prémisse de la culture de sécurité des soins. L’objectif de cet article vise à vous partager les grandes lignes de ce TFE.

En pratique, nous retiendrons:

  1. Pour analyser nos erreurs, il faut d’abord pouvoir les détecter.
  2. La culture de SSP (sécurité des soins au patient) est peu connue et non ancrée dans nos pratiques. Elle s’inscrit pourtant dans une démarche d’assurance-qualité.
  3. Parler de l’erreur est une démarche pédagogique et éthique.
  4. Sensibiliser les assistants à cette culture de SSP peut se faire dans le cadre des réunions de supervision afin de «débusquer» les erreurs ignorées (ou taches aveugles).

Source: RMG – Revue de la Médecine Générale 2019 Belgique


Poster un commentaire

Panorama des pratiques d’évaluation de la formation | elearningletter

L’étude cosignée par Féfaur et Talentsoft brosse un panorama détaillé des pratiques d’évaluation de la formation.

Des progrès par rapport au précédent baromètre, mais les services formation ont encore beaucoup à faire pour être à même de démontrer la valeur créée…

Source: elearningletter


Poster un commentaire

Construire des QCM de qualité

La fonction d’évaluation intervient à toutes les étapes d’un parcours d’apprentissage.

Les nouvelles technologies ont promu de nombreux outils et médias qui permettent de varier les approches et les méthodes d’évaluation

L’examen sous forme de QCM est un moyen d’obtenir et de corriger un grand nombre de réponses en peu de temps. Seulement le QCM est souvent controversé pour des raisons inhérentes à sa philosophie de base dans laquelle l’apprenant, très guidé, choisit la réponse parmi une liste de propositions, sans avoir donc à élaborer sa propre réponse. Il laisserait ainsi une grande  place au hasard et à l’injustice. L’évaluation ne porterait que sur des éléments disjoints quantifiables et mesurables, et contribuerait donc à la parcellisation du savoir.

Les QCM passent pour des épreuves d’évaluation bâclées. Mais il est possible de mieux faire.

Source : Construire des QCM de qualité | Thot Cursus


Poster un commentaire

Les QCM : cette fois, vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas !

Marcel Lebrun forme les enseignants à la conception de QCM.

A la lecture de ce volumineux diaporama (64 diapos, M. Lebrun nous a habitués à cette abondance), on comprend que le QCM, outil d’évaluation qui attire bien des critiques, surtout dans le monde francophone, mérite mieux que sa piètre réputation. À deux conditions : savoir le formuler correctement; disposer d’un outil performant.

Source : Les QCM : cette fois, vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas ! | Thot Cursus


Poster un commentaire

Les serious games, le futur de la formation médicale ? | esante.gouv.fr, le portail de l’ASIP Santé

L’application des nouvelles technologies au domaine de la santé ne se limite pas nécessairement aux transferts et au partage de données de santé. Après la formation en ligne ou e-learning, focus sur un nouveau moyen de formation pour médecins et patients : les serious games.

Source : Les serious games, le futur de la formation médicale ? | esante.gouv.fr, le portail de l’ASIP Santé