Unaformec Rhône-Alpes

Fédération d'associations de FMC en Rhône-Alpes


Poster un commentaire

Miel contre la toux : un probable intérêt selon la réactualisation d’une revue Cochrane | Univadis

Selon une réactualisation de la revue Cochrane, le miel soulage probablement mieux les symptômes de la toux de l’enfant souffrant d’une infection respiratoire haute que l’absence de traitement, qu’un placebo ou que la diphenhydramine. La différence d’efficacité avec le dextrométhorphane est faible ou nulle. Enfin, trois jours de prise de miel réduit probablement plus efficacement la durée de la toux que le placebo et le salbutamol.

Il est important de noter que les données restent peu nombreuses (6 études cliniques randomisées) et que les méthodologies et données sont hétérogènes. Les preuves solides manquent encore mais cette revue Cochrane a permis d’avancer des résultats plus clairs que sa précédente édition qui n’avait pas pu conclure sur le sujet

Source : Miel contre la toux : un probable intérêt selon la réactualisation d’une revue Cochrane | Univadis


Poster un commentaire

Évaluation des pratiques diagnostiques et thérapeutiques aux urgences pédiatriques en France devant une fièvre isolée chez l’enfant de moins de cinq ans

Introduction : la fièvre est un motif de consultation fréquent aux urgences pédiatriques et les étiologies sont de sévérité très variable. Il n’existe actuellement pas de recommandations françaises concernant la prise en charge diagnostique de la fièvre chez les enfants de moins de cinq ans. Nous avons étudié les pratiques diagnostiques et thérapeutiques en France devant une fièvre isolée chez l’enfant de moins de cinq ans.

Matériels et méthodes : il s’agissait d’une étude observationnelle transversale réalisée par questionnaire en ligne envoyé à une liste de médecins exerçant aux urgences pédiatriques ou polyvalentes en France.

Résultats : les résultats ont été recueillis du premier février 2017 au premier mai 2017, auprès de 173 médecins de 66 centres différents. Les prescriptions d’examens complémentaires étaient unanimes en cas de signes de gravité, mais très variables dans les situations intermédiaires comme la fièvre prolongée. Les examens invasifs comme la PL sont pratiqués de manière variable chez le nouveau-né de moins de 1 mois et les hospitalisations sont fréquentes chez les jeunes nourrissons fébriles.

Discussion : une grande hétérogénéité des pratiques diagnostiques a été observée chez les nourrissons mais aussi les enfants plus âgés. La BU est trop peu pratiquée devant une fièvre, dans des conditions peu stériles. La PCT est également peu dosée, malgré un intérêt certain pour l’identification des IBI. La prescription d’antibiotiques est également variable. Les antipyrétiques sont prescrits conformément aux recommandations, mais les mesures physiques sont parfois oubliées.

Conclusion : les pratiques sont très variables d’un praticien à l’autre, sur le plan diagnostique et thérapeutique. Il serait intéressant de proposer un protocole standardisé de prise en charge de la fièvre isolée chez l’enfant de moins de cinq ans.

Source : Catalogue SUDOC


Poster un commentaire

ISPPD 2018 – Vaccins pneumococciques : avancées récentes et difficultés | Univadis

Il est nécessaire de développer des vaccins moins onéreux qui soient capables de fournir aux enfants une protection ciblée contre les sérotypes prévalents ou une protection étendue contre tous les sérotypes pneumococciques.

Source : ISPPD 2018 – Vaccins pneumococciques : avancées récentes et difficultés | Univadis


Poster un commentaire

Epidémiologie de la coqueluche : des stratégies vaccinales à revoir ? JIM.fr

L’incidence de la coqueluche est en augmentation, en particulier pour les petits nourrissons qui n’ont encore pu bénéficier de la vaccination. Dans les années 90, le vaccin cellulaire total a été remplacé par le vaccin acellulaire (VaC). L’apparition de plusieurs poussées épidémiques a conduit à repenser la stratégie vaccinale.

Source : JIM.fr – Epidémiologie de la coqueluche : des stratégies vaccinales à revoir ?


Poster un commentaire

La HAS confirme son avis défavorable à l’introduction du vaccin antipneumococcique Synflorix* dans la stratégie vaccinale de l’enfant | APMnews

la Haute autorité de santé (HAS) confirme ne pas recommander l’introduction du vaccin Synflorix* (GlaxoSmithKline -GSK) contre les infections à pneumocoques dans la stratégie vaccinale de l’enfant âgé de moins de 5 ans…

Source : APMnews – La HAS confirme son avis défavorable à l’introduction du vaccin antipneumococcique Synflorix* dans la stratégie vaccinale de l’enfant


Poster un commentaire

Accompagner l’enfant souffrant d’un trouble du spectre autistique | Lorie Lathion

Accompagner l’enfant souffrant d’un trouble du spectre autistique : facteurs de stress et stratégies de coping adoptées par les mères : revue de la littérature…

Source : Travail de Bachelor Soins infirmiers Accompagner l’enfant souffrant d’un trouble du spectre autistique – RERO DOC


Poster un commentaire

Évaluation des pratiques de prise en charge de la fièvre chez le nourrisson de moins de 3 mois | Grimaud C.

Introduction : la fièvre chez le nourrisson âgé de moins de trois mois est un motif fréquent de consultation aux urgences pédiatriques. L’adhésion aux recommandations, notamment le protocole des urgences pédiatriques, n’est pas complète.

 

Thèse 2018 : Évaluation des pratiques de prise en charge de la fièvre chez le nourrisson de moins de 3 mois