Unaformec Rhône-Alpes

Fédération d'associations de FMC en Rhône-Alpes


Poster un commentaire

L’échelle de besoin de récupération : adaptation et validation françaises | Cairn.info

Objectifs : L’étude présente la validation française de l’échelle de besoin de récupération après le travail (Need For Recovery) ainsi que les scores moyens selon le sexe, l’âge, l’activité professionnelle et le secteur d’activité.
Méthode : Un échantillon représentatif des salariés français a complété un questionnaire composé de l’échelle de besoin de récupération, de l’échelle de stress perçu (Perceived Stress Scale), du questionnaire de symptômes anxieux et dépressifs (Hospital Anxiety and Depression Scale) et d’un questionnaire de burn out(Maslach Burnout Inventory). Les analyses de consistance interne nous ont amenés à retirer un item de l’échelle originelle ; la validité concourante ainsi que la qualité discriminante ont été évaluées avec les analyses adéquates.
Résultats : La version française de l’échelle de besoin de récupération possède de très bonnes qualités psychométriques. La consistance interne (évaluée par l’Alpha de Cronbach) est de 0,86. Cette échelle est corrélée principalement à la dimension « épuisement émotionnel » du questionnaire de burn out (r = 0,68). Les analyses de différence de moyennes ont mis en évidence des groupes de salariés français ayant des niveaux de besoin de récupération élevés : les hommes de moins de 25 ans, les femmes de plus de 55 ans et les répondants exerçant l’activité professionnelle de « Instituteurs et assimilés ».
Conclusions : Étant donné sa valeur prédictive sur la santé physique et psychologique des salariés, nous préconisons une utilisation individuelle ou collective de l’échelle besoin de récupération afin de mettre en place des actions de prévention sur les lieux de travail.

Source : L’échelle de besoin de récupération : adaptation et validation françaises | Cairn.info


Poster un commentaire

Professionnels de santé vulnérables : une application pour trouver un soutien immédiat | Univadis

Une attention croissante est portée ces dernières années à l’épuisement des professionnels de santé, épuisement qui associe fatigue extrême, crainte de ne pas pouvoir assumer ses missions, sentiment de dépassement et une déshumanisation qui altère tous les affects. A la faveur d’organisations ne tenant pas nécessairement suffisamment compte des spécificités des métiers médicaux et d’une évolution de la société et des patients (plus âgés et plus exigeants), le « burn out » serait en forte progression chez l’ensemble des soignants. Or, cette situation ne représente pas qu’un risque pour les professionnels de santé eux-mêmes mais également pour les patients, comme l’ont déjà mis en évidence de nombreux travaux

Source : Professionnels de santé vulnérables : une application pour trouver un soutien immédiat | Univadis

Cf Action DPC Syndrome d’épuisement professionnel | Burn out, l’essentiel…

organisée par l’Unaformec RA le mardi 30 octobre 2018


Poster un commentaire

Pourquoi est-ce si difficile pour les entreprises de se lancer dans une démarche d’évaluation des risques psychosociaux ?

Cf action DPC « Syndrome d’épuisement professionnel, l’essentiel… » du mardi 30 octobre 2018

Ces dernières années, le stress et la souffrance au travail ont été progressivement abordés dans le débat social jusqu’à être fortement médiatisés. Aujourd’hui les entreprises sont de plus en plus conscientes de leurs responsabilités et de leurs obligations en matière de prévention…

En conclusion, les entreprises craignent en générale de créer des polémiques autour des RPS en abordant la thématique mais il existe un manque de formation spécifique sur les RPS de leurs collaborateurs qui peut créer des problèmes de coordination entre les acteurs de la prévention. De plus, les dirigeants d’entreprise semblent démunis face à la multitude de méthodes et outils de diagnostic disponibles.

Source : Pourquoi est-ci si difficile pour les entreprises de se lancer dans une démarche d’évaluation des risques psychosociaux


Poster un commentaire

Références en santé au travail – Repérage et prise en charge cliniques du syndrome d’épuisement professionnel ou burnout | INRS

Cette fiche mémo porte sur la définition du syndrome d’épuisement professionnel, son repérage, sa prise en charge et l’accompagnement des patients lors de leur retour au travail.

Source : Références en santé au travail – Repérage et prise en charge cliniques du syndrome d’épuisement professionnel ou burnout – mars 2017

Cf action DPC « Syndrome d’épuisement professionnel, l’essentiel… » du mardi 17 avril 2018


Poster un commentaire

Workaholisme : les dangers de l’addiction au travail – Article de revue – INRS

Article qui explique le workaholisme – addiction au travail – et ses conséquences pour les salariés.

Source : Workaholisme : les dangers de l’addiction au travail – Article de revue – INRS

Cf action DPC « Syndrome d’épuisement professionnel, l’essentiel… » du mardi 17 avril 2018


Poster un commentaire

Conclusion des travaux d’une mission d’information relative au syndrome d’épuisement professionnel (ou burn-out) – XIVe législature – Assemblée nationale

Source : N° 4487 – Rapport d’information de MM. Yves Censi et Gérard Sebaoun déposé en application de l’article 145 du règlement, par la commission des affaires sociales, en conclusion des travaux d’une mission d’information relative au syndrome d’épuisement professionnel (ou burn-out) – XIVe législature – Assemblée nationale

Cf action DPC « Syndrome d’épuisement professionnel, l’essentiel… » du mardi 17 avril 2018


Poster un commentaire

Santé mentale et emploi – Santé mentale et emploi | Psycom

Stress, burnout, risques psychosociaux (RPS), troubles psychiques, handicap psychique, beaucoup de mots sont utilisés pour décrire ce que l’on peut appeler plus globalement les problèmes de santé mentale dans l’emploi. Cette brochure propose des repères pour les comprendre, les prévenir et des ressources pour accompagner au mieux les personnes et les organisations.

Source : Santé mentale et emploi – Santé mentale et… – Troubles psychiques – Psycom

Cf action DPC « Syndrome d’épuisement professionnel, l’essentiel… » du mardi 17 avril 2018


Poster un commentaire

Exposition à la polyvalence ponctuelle et stress au travail des salariés de la grande distribution : étude transversale en Poitou-Charentes

La polyvalence au travail est ici définie comme une demande ponctuelle faite aux salariés pour pallier aux variations d’activités et à l’absentéisme.

L’objectif principal est d’évaluer l’influence de la polyvalence ponctuelle sur le ressenti de stress au travail selon le modèle de SIEGRIST. Les objectifs secondaires sont d’évaluer l’influence des différents formes de polyvalence ponctuelle, de la formation et du choix de celle-ci sur le ressenti de stress au travail

Source: Colleville C. Thèse. 2017

Cf action DPC « Syndrome d’épuisement professionnel, l’essentiel… » du mardi 17 avril 2018


1 commentaire

Les affections psychiques liées au travail : éclairage sur la prise en charge actuelle par l’Assurance Maladie – Risques professionnels

Risques et troubles psychosociaux : quelles différences ?

Selon la définition retenue par l’INRS, les risques psychosociaux correspondent à des situations de travail où sont présents, combinés ou non :

  • du stress lié à un déséquilibre entre la perception qu’une personne a des contraintes de son environnement de travail et la perception qu’elle a de ses propres ressources pour y faire face ;
  • des violences internes commises au sein de l’entreprise par des salariés (harcèlement moral ou sexuel, conflits exacerbés entre des personnes ou entre des équipes) ;
  • des violences externes commises sur des salariés par des personnes externes à l’entreprise (insultes, menaces, agressions…).

Ces risques peuvent être induits par l’activité elle-même ou générés par l’organisation et les relations de travail.
L’exposition à ces situations de travail peut avoir des conséquences sur la santé des salariés, notamment en termes de maladies cardiovasculaires, de troubles musculosquelettiques, de troubles anxio-dépressifs, d’épuisement professionnel,
voire de suicide.

Ainsi, il est important de bien distinguer :

  • les risques psychosociaux (RPS) : probabilité de survenue de troubles psychosociaux relative à une exposition à des facteurs de risques psychosociaux ;
  • et les troubles psychosociaux (TPS) ou affections psychiques liées au travail : troubles psychiques avérés chez un travailleur, dont l’origine est directement liée à son milieu professionnel.

Source: Ameli – Risques professionnels. Janvier 2018


Poster un commentaire

Affections psychiques reconnues comme maladies professionnelles : augmentation dans le secteur de la santé | JIM.fr

Si le nombre de maladies professionnelles est en baisse dans notre pays (48 762 contre 50 960 en 2015), un rapport de l’Assurance maladie rendu public aujourd’hui constate la forte augmentation de la reconnaissance d’affections psychiques en accident du travail (+ de 10 000 en 2016) et en maladies professionnelles (596 en 2016, + 40 % en un an).

Il s’agit principalement de dépressions (77 %), de troubles anxieux (11 %) et d’états de stress post-traumatique (10 %).

Source : Affections psychiques reconnues comme maladies professionnelles : augmentation dans le secteur de la santé

Cf action DPC Souffrance professionnelle | Burn out du mardi 17 avril 2018 organisée par l’Unaformec RA