Unaformec Rhône-Alpes

Fédération d'associations de FMC en Rhône-Alpes


Poster un commentaire

Lombalgies chroniques : bénéfices et risques de la manipulation de la colonne vertébrale | Univadis

Les résultats d’une méta-analyse montrent que la technique de manipulation et mobilisation du bas du dos chez l’adulte apporterait un effet assez similaire aux traitements recommandés sur le soulagement de la douleur des lombalgies chroniques, et semblerait plus efficace que ces derniers la fonctionnalité à court terme. Les résultats obtenus par rapport aux traitements non recommandés montrent un bénéfice en faveur de la manipulation et mobilisation du bas du dos…

Source : Lombalgies chroniques : bénéfices et risques de la manipulation de la colonne vertébrale | Univadis 13/03/2019

Réf: Rubinstein SM, de Zoete A, van Middelkoop M, Assendelft WJJ, de Boer MR, van Tulder MW. Benefits and harms of spinal manipulative therapy for the treatment of chronic low back pain: systematic review and meta-analysis of randomised controlled trials. BMJ. 2019;364:l689. doi: 10.1136/bmj.l689. PMID: 30867144

Abstract


Poster un commentaire

Lombalgies : pas de corticoïdes | Revue Prescrire

Plusieurs essais ont comparé un traitement corticoïde par voie générale à un placebo. Leurs résultats convergent et montrent que les corticoïdes par voie générale n’ont pas d’efficacité démontrée au-delà d’un effet placebo pour soulager la douleur ou pour diminuer la gêne fonctionnelle des patients qui souffrent de lombalgies aiguës ou chroniques, avec ou sans radiculalgie.

Lombalgies. Pas d’efficacité démontrée des corticoïdes par voie générale » Rev Prescrire 2018 ; 38 (413) : 210-211.

Source : Prescrire – Tous les articles en Une  »Lombalgies : pas de corticoïdes », 1er mars 2018


Poster un commentaire

Agir pour réduire les TMS dans la viticulture, c’est possible | ARACT

Filière agricole majoritairement présente sur le territoire girondin, la viticulture a connu de nombreuses évolutions au cours de ces dernières années, tant sur le plan technique que sur le plan des pratiques.
Malgré la mécanisation d’un certain nombre de tâches et l’évolution des outils et équipements, les travaux du vignoble demeurent physiques, répétitifs et sollicitants pour le corps, tout en s’inscrivant au sein d’une organisation du travail plus ou moins contraignante.

Source : Agir pour réduire les TMS dans la viticulture, c’est possible