Unaformec Rhône-Alpes

Fédération d'associations de FMC en Rhône-Alpes


Poster un commentaire

Lombalgies : pas de corticoïdes | Revue Prescrire

Plusieurs essais ont comparé un traitement corticoïde par voie générale à un placebo. Leurs résultats convergent et montrent que les corticoïdes par voie générale n’ont pas d’efficacité démontrée au-delà d’un effet placebo pour soulager la douleur ou pour diminuer la gêne fonctionnelle des patients qui souffrent de lombalgies aiguës ou chroniques, avec ou sans radiculalgie.

Lombalgies. Pas d’efficacité démontrée des corticoïdes par voie générale » Rev Prescrire 2018 ; 38 (413) : 210-211.

Source : Prescrire – Tous les articles en Une  »Lombalgies : pas de corticoïdes », 1er mars 2018


Poster un commentaire

Vaccination antigrippale à l’officine : les pharmaciens saluent une réussite… | QdM

et veulent piquer davantage dès 2018 !

Source : Vaccination antigrippale à l’officine : les pharmaciens saluent une réussite… et veulent piquer davantage dès 2018 !

Cf journée de formation « Vaccinologie » du samedi 20 octobre 2018


Poster un commentaire

Évaluation des pratiques de prise en charge de la fièvre chez le nourrisson de moins de 3 mois | Grimaud C.

Introduction : la fièvre chez le nourrisson âgé de moins de trois mois est un motif fréquent de consultation aux urgences pédiatriques. L’adhésion aux recommandations, notamment le protocole des urgences pédiatriques, n’est pas complète.

 

Thèse 2018 : Évaluation des pratiques de prise en charge de la fièvre chez le nourrisson de moins de 3 mois


Poster un commentaire

Évaluation de la capacité de reconnaissance d’un trouble du sommeil par les parents chez l’enfant de 1 à 3 ans et prise en charge médicale dans l’agglomération paloise

Les troubles du sommeil touchent environ 30% des enfants en âge préscolaire. La période de 1 à 3 ans est particulièrement sensible (10 à 42%). L’objectif principal de ce travail était de mettre en évidence que les troubles du sommeil de l’enfant sont sous diagnostiqués en soin primaire du fait du manque d’identification par les parents…

Source : Évaluation de la capacité de reconnaissance d’un trouble du sommeil par les parents chez l’enfant de 1 à 3 ans et prise en charge médicale dans l’agglomération paloise


Poster un commentaire

Trouble sévère du sommeil à l’adolescence : réflexions théorico-cliniques | DIAL.pr

À l’adolescence, période de l’existence durant laquelle les modifications physiques et psychiques sont considérables, il n’est guère toujours aisé de pouvoir verbaliser ses appréhensions et incompréhensions. Le corps peut alors servir de vecteur, voire d’exutoire à l’indicible lié aux multiples expériences nouvelles et potentiellement anxiogènes que l’adolescent réalise. Il est fréquent que l’on parle de phénomènes psychosomatiques quand les manifestations du corps et de l’esprit sont intimement liées. Une des possibles expressions présentées à l’adolescence consiste dans les diverses modalités des perturbations du sommeil.

Après un rappel succinct des troubles du sommeil à l’adolescence et leur compréhension, nous évoquerons une vignette clinique pour développer une réflexion sur quelques repères au niveau de l’accompagnement thérapeutique.

C’est à partir de notre expérience au sein d’une unité de psychiatrie de liaison dans un hôpital général que nous discuterons d’un modèle original de prise en charge pédopsychiatrique des phénomènes psychosomatiques.

Source : Trouble sévère du sommeil à l’adolescence : réflexions théorico-cliniques | DIAL.pr – BOREAL


Poster un commentaire

Fréquence nécessaire du dépistage d’une rétinopathie chez un patient diabétique de type 1 | diabeto.net

La rétinopathie diabétique est l’une des causes les plus fréquentes de cécité à l’âge adulte. A l’heure actuelle, devant une rétinopathie proliférative ou un œdème maculaire significatif, de nombreuses interventions peuvent permettre de réduire significativement la perte de la vision.
Ainsi le but du dépistage est de détecter une rétinopathie qui pourrait, sans intervention, causer la perte de la vue.
Chez les patients diabétiques de type 1, il est actuellement recommandé de débuter le dépistage de la rétinopathie à 3-5 ans d’évolution du diabète de type 1. Après ces 3-5 ans d’évolution, les recommandations courantes proposent une évaluation annuelle.
L’objectif de l’étude est de réévaluer les recommandations de fréquence du dépistage afin d’établir un calendrier qui permettrait une détection efficace des anomalies à risque pour la vue et avec une individualisation des fréquences de dépistages selon les facteurs de risque.

Source: diabeto.net

Article: Frequency of Evidence-Based Screening for Retinopathy in Type 1 Diabetes. DCCT/EDIC Research Group, Nathan DM, Bebu I, Hainsworth D et al. N Engl J Med. 2017 ; 376(16):1507-1516.

Cf DPC du mardi 12 juin 2018


Poster un commentaire

Accueil des enfants en collectivité : quels vaccins sont exigés ? | Univadis

A retenir

  • Pour les enfants nés avant le 1er janvier 2018, seuls 3 vaccins sont obligatoires (diphtérie, tétanos et poliomyélite).
  • Pour les enfants nés à compter du 1er janvier 2018, 11 vaccins sont désormais obligatoires : cela représente au total 10 injections en 6 rendez-vous entre 2 et 18 mois.
  • Ces nouvelles obligations vaccinales seront exigées pour entrer ou rester en collectivité à partir du 1er juin 2018.

Source : Accueil des enfants en collectivité : quels vaccins sont exigés ? | Univadis

Cf journée Vaccinologie du samedi 20 octobre 2018